WTI

Cours en différé. Temps Différé  - 15/08 20:58:16
89.316USD -2.50%

Les Bourses mondiales s'emballent, espèrent un ralentissement de l'inflation

24/06/2022 | 18:07

Paris (awp/afp) - Les Bourses mondiales applaudissaient vendredi la perspective d'un ralentissement de l'inflation à moyen terme aux Etats-Unis, ce qui permettrait d'alléger la pression sur les banques centrales, engagées dans un tour de vis monétaire.

En Europe, Paris a grimpé de 3,23%, Londres de 2,68%, Francfort de 1,59% et Milan de 2,33%. Toutes ces places terminent la semaine sur un bilan positif, une première en juin. A Zurich, le SMI a bondi de 3,54%.

Le rebond hebdomadaire se confirmait aussi à Wall Street: le Dow Jones montait de 2,13%, le Nasdaq de 2,17% et le S&P 500 de 2,31% vers 15H55 GMT.

"Les chiffres de l'inflation à moyen-long terme, calculée par l'Université du Michigan, sont ressortis légèrement inférieurs aux attentes. Le marché achète cette nouvelle", estime Alexandre Neuvy, directeur de la gestion privée chez Amplegest.

"Dès que les chiffres sont un peu meilleurs, les marchés les saluent car ce qui compte, c'est la dynamique", rappelle-t-il, les investisseurs attendant avec impatience le pic de l'inflation.

Car pour lutter contre le rythme de la hausse des prix, les banques centrales durcissent fortement leur politique monétaire, notamment par des relèvements de taux directeur comme celui, rare, de 0,75 point de pourcentage par la Réserve fédérale américaine la semaine dernière.

Ce tour de vis risque de freiner l'activité économique, et les craintes de récession se sont accentuées à mesure de l'avancée dans le mois de juin et de la publication de divers indicateurs économiques.

Vendredi encore, les investisseurs ont appris que la confiance des consommateurs américains avait chuté plus que prévu en juin, atteignant un nouveau plus bas jamais enregistré, selon l'Université du Michigan.

Mais cette semaine, ces peurs pour l'activité économique "ont amené les investisseurs à prévoir un rythme moins soutenu de relèvement" des taux "au cours des 12 à 18 prochains mois", observe Jim Reid, analyste de la Deutsche Bank.

En effet, "il est compliqué de penser qu'on pourra durablement avoir une récession avec des pressions inflationnistes", appuie M. Neuvy.

Sur le marché obligataire, les taux d'intérêt des emprunts des Etats ont significativement baissé au cours de la semaine, même s'ils remontaient un peu vendredi.

La tech et le luxe en forme ___

Les valeurs du secteur technologique profitaient de la baisse récente des taux d'intérêt. A Paris et Londres, Teleperformance a pris 4,07%, Dassault Systèmes 4,36%. A Wall Street, l'élan était aussi alimenté par les géants de la cote, que ce soit Apple (+1,25%), Alphabet (+3,69%) ou Meta (+6,12%).

Idem pour le secteur du luxe, pour qui la baisse des taux d'intérêt améliore la valorisation des bénéfices futurs. A Paris, LVMH a gagné 3,78%, L'Oréal 4,18%. A Milan, Moncler avançait de 4,97% et à Londres, Burberry prenait 3,98%.

Du côté du pétrole et des devises ___

Les prix du pétrole étaient en hausse, les craintes sur une offre de brut insuffisante pour faire face à la demande pendant l'été prenant le pas sur celles d'une récession.

Vers 15H40 GMT, le baril de Brent pour livraison en août montait de 2,87% à 113,22 dollars et celui de WTI américain à même échéance grimpait de 3,41% à 107,83 dollars.

L'euro progressait un peu à 1,0553 dollar (+0,27%).

Le bitcoin prenait 0,30% à 20.860 dollars vers 15H50 GMT.

afp/rp

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur WTI
20:19
19:23
19:08
18:54
18:19