Barry Callebaut

BARN
Temps réel CHI-X EUROPE LIMITED. - 24/04 09:35:45
1851.5CHF
+0.33%

Alimentaires: Le café plonge, le cacao décolle, le sucre plane

Envoyer par e-mail
12/04/2019 | 13:16

Revoici avec coquille dans le titre corrigée

Londres (awp/afp) - Le café a creusé ses pertes cette semaine tandis que le cacao a continué de grimper et que le sucre est resté stable.

Le café broyé

Les prix du café ont poursuivi leur recul. Jeudi, le robusta a chuté à Londres à 1.410 dollars la tonne, à son plus bas depuis trois ans, tandis que l'arabica a plongé à 92,60 cents la livre, à son plus bas depuis treize ans et demi.

Les deux types de café souffrent d'une surabondance de l'offre mais, comme le soulignent les analystes du courtier Sucden, la faiblesse du réal explique que l'arabica peine particulièrement.

L'industrie brésilienne, première productrice d'arabica au monde, est incitée à vendre même si les prix en dollars sont bas, puisque les exportateurs réalisent un bénéfice plus important dans leur monnaie locale.

Le dong, "monnaie du Vietnam", premier producteur de robusta, lui "se porte bien", et donc les fermiers préfèrent limiter leurs exportations pour attendre une remontée des cours, ont ajouté les analystes de Sucden.

Le cacao grimpe

Les prix du cacao ont continué d'augmenter sur la semaine.

Le marché a pu profiter jeudi des résultats du groupe suisse Barry Callebaut, numéro un du cacao, qui a vu ses volumes de vente grimper de 2,4% au premier trimestre.

Mais plusieurs observateurs du marché s'étonnaient de l'ampleur de la hausse des prix sur les dernières semaines en l'absence d'informations fortes, alors que la récolte de la Côte d'Ivoire, premier producteur mondial, est achevée et que la récolte de mi-saison n'a pas commencé.

Selon les analystes de Société Générale, un certain nombre d'acteurs ont mis un terme à leurs paris à la baisse sur les cours.

"Nous notons qu'il y a toujours un décalage entre les investisseurs, qui misent en majorité sur une hausse, et les investissements, qui parient plutôt sur une baisse", ont-ils détaillé, ce qui signifierait qu'un nombre restreints d'investisseurs parient encore des sommes élevées sur une baisse des cours.

Le sucre stable

Les cours du sucre sont restés stables sur la semaine.

L'Inde, grand producteur, "pourrait produire 9% de sucre en moins en 2019-2020", ont souligné les analystes de Commerzbank.

Sur le Liffe de Londres, la tonne de ROBUSTA pour livraison en juillet valait 1.428 dollars vendredi à 10H40 GMT, contre 1.439 dollars le vendredi précédent à 11H00 GMT mais pour livraison en mai. Sur l'ICE Futures US de New York, la livre d'ARABICA pour livraison en juillet valait 90,80 cents, contre 94,90 cents sept jours auparavant mais pour livraison en mai.

A Londres, la tonne de SUCRE BLANC pour livraison en août valait 336 dollars, contre 337,90 dollars le vendredi précédent. A New York, la livre de SUCRE BRUT pour livraison en mai valait 12,71 cents, contre 12,70 cents sept jours auparavant.

A Londres, la tonne de CACAO pour livraison en juillet valait 1.751 livres sterling, contre 1.737 livres sterling le vendredi précédent. A New York, la tonne pour livraison en juillet valait 2.392 dollars, contre 2.393 dollars sept jours plus tôt.

js/ktr/mra

© AWP 2019
Envoyer par e-mail