Genfit

GNFT
Temps réel Euronext Paris - 19/09 17:35:02
16.3EUR
+2.52%

Genfit : pointe la "confusion" générée par les résultats de CymaBay dans la NASH

Envoyer par e-mail
12/06/2019 | 06:41

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Genfit a envoyé mardi soir un courrier à ses actionnaires pointant "la confusion" générée par les résultats de l'étude clinique de phase 2b de la société de biotechnologhie américaine CymaBay dans le traitement de la stéato-hépatite non alcoolique, ou NASH.

L'action Genfit a chuté mardi de 16,5% à 17,82 euros à Paris et de 13,8% à 20,58 dollars à New York, tandis que Cymabay a plongé de 45,5% à 6,05 dollars.

Les résultats de l'étude conduite par CymaBay n'ont pas montré de diminution de la stéatose hépatique - c'est-à-dire de la teneur en graisse du foie des patients - après les 12 premières semaines de traitement par rapport au placebo, ce qui a inquiété les investisseurs dans la mesure où le produit Seladelpar de CymaBay et l'Elafibranor de Genfit appartiennent à la même famille des agonistes de récepteurs activés par les proliférateurs de peroxysomes (ou inhibiteurs de PPAR).

En réaction, Genfit a tenu à porter à l'attention de ses actionnaires "quelques éléments importants". La biotech lilloise a rappelé en premier lieu que la réduction de la stéatose hépatique "n'est pas considérée par les autorités réglementaires comme pertinente pour l'approbation dans la NASH". L'approbation réglementaire est en effet basée sur le critère de "résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose", définie à travers un examen des cellules du foie, et non sur la variation de quantité de graisse ou stéatose.

Sur la base de cette définition, Genfit a également rappelé que, lors de son essai de phase 2b de 52 semaines dont les résultats avaient été publiés en 2015, Elafibranor avait atteint ce critère principal de "résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose". La lecture de son essai de phase 3 en cours se fera en fin d'année sur ce même critère, après 72 semaines.

Enfin, la société a souligné que son produit Elafibranor était un "double agoniste", activant des voies métaboliques complémentaires en ciblant à la fois les PPAR alpha et delta et qu'il a par ailleurs montré une activité positive sur l'hémoglobine glyquée HbA1c, un marqueur de la glycémie, le "bon cholestérol" HDL et la sensibilité à l'insuline. Le produit de CymaBay vise plus précisément les PPAR delta.

-François Berthon, Agefi-Dow Jones ; 01 41 27 47 93; fberthon@agefi.fr ed: VLV

Agefi-Dow Jones The financial newswire

Envoyer par e-mail