London Brent Oil

XBNT
Temps Différé - 16/08 22:59:53
58.66
+0.45%

L’OPEP+, véritable banque centrale des marchés pétroliers

Envoyer par e-mail
Analyse du : 20/03/2019 | 09:15
Opinion : Positive au dessus de 63 
Objectif de cours : 70 
En dépit de vents contraires, matérialisés par des interrogations sur la robustesse de la demande de pétrole, les cours pétroliers progressent, soutenus par le travail de l’OPEP+, que l’on pourrait volontiers associer à une banque centrale. Les discours des représentants du cartel élargi demeurent identiques sur un point, celui d’ancrer à la hausse les anticipations des prix pétroliers.

A ce titre, le terrain est préparé à un prolongement des quotas pétroliers, en cause, l’infatigable essor du pétrole de schiste américain. L’alliance OPEP+ craint effectivement un engorgement du marché, dont le rééquilibrage en termes d’offre et de demande prendra plus de temps que prévu. Tout est ainsi mis en œuvre pour éviter une nouvelle rechute des prix et préserver une stabilité du marché. De ce fait, si le marché ne sera finalement pas rééquilibré dès la fin de ce premier trimestre 2019, l'alliance sous-entend qu'il le sera coûte que coûte, sans pour autant fixer un calendrier précis.


Evolution de la production et des exportations de brut iranien - source : Agence américaine de l'énergie

A plus court terme, les opérateurs restent attentifs à la chute de la production vénézuélienne, annihilée par un contexte économique de plus en plus tourmenté, ainsi qu’à la production iranienne, éprouvée par les sanctions US (voir graphique ci-dessus). Toutefois, à un horizon de temps plus lointain, les dynamiques enregistrées outre-Atlantique nuances ce tableau. L’Agence internationale de l’énergie s’attend à ce que les exportations américaines détrônent celles de la Russie dans les prochaines années, pour s’établir à un niveau proche de l’Arabie Saoudite, à près de 9 millions de barils par jour ; un véritable bouleversement historique du poids des Etats-Unis sur les marchés pétroliers.


Prévision des exportations de brut américain, russe et saoudien - source : Agence internationale de l'énergie
 
Techniquement, en données hebdomadaires, aucun signe d’essoufflement du rebond des cours n’est à constater. La bonne tenue des 63 USD, suivie d’un franchissement des 67 USD ouvre la voie à un prochain test des 70 USD. Au-delà du symbole, ce niveau constitue une résistance majeure et coïncide avec la moyenne mobile à 50 périodes. Dans ce cadre, seul un retour sous 63 USD fragiliserait le courant acheteur toujours en vigueur.

Jordan Dufee
© Zonebourse.com 2019
Envoyer par e-mail