Bourse Zurich: le SMI termine la semaine sur une note nettement négative

Envoyer par e-mail
22/03/2019 | 18:15

Zurich (awp) - La Bourse suisse a connu un gros coup de fatigue vendredi. Après avoir débuté dans le vert, le marché a plongé dans le rouge lors de la première heure de transactions. Le SMI est par la suite repassé largement sous les 9400 points, s'approchant même à moins de 15 points des 9300 sur la fin.

A New York, Wall Street reculait nettement en matinée, affectée par des inquiétudes des investisseurs sur l'économie mondiale après des statistiques décevantes en zone euro, qui se répercutaient également sur le marché obligataire.

Fait marquant, peu après l'ouverture, le taux d'intérêt à 10 ans sur le marché obligataire est même passé en dessous de celui sur la dette à trois mois, un phénomène communément appelé "inversion de la courbe des taux". Cette inversion est une forme d'anomalie du marché, qui a précédé de quelques trimestres la quasi-totalité des récessions américaines ces dernières décennies.

Le SMI a fini en baisse de 1,42% à 9319,42 points, avec un plus bas à 9313,56 et un plus haut à 9482,58. Sur une semaine, l'indice phare de SIX a perdu 1,7%. Le SLI a perdu 1,79% à 1427,44 points vendredi et le SPI 1,32% à 11'061,88 points. Les 30 valeurs vedettes ont fini dans le rouge.

Novartis (-0,1%) a fait la "moins pire" performance, suivi par Swisscom (-0,2%) et Roche (-0,5%).

Novartis a agendé au 9 avril la double cotation de sa filiale Alcon. Cette dernière délogera d'emblée l'une des vingt sociétés de l'indice phare de la place zurichoise. Sur le marché, les "favoris" de cette éjection sont Adecco (-3,9%) et SGS (-1,9%).

Le 3e poids lourd, Nestlé (-1,7%), a en revanche reculé plus nettement.

Avec Adecco, les plus gros perdants du jour sont Clariant (-4,1%) et ABB (-3,4%). Baader Europe a raboté l'objectif de cours pour la multinationale de l'électrotechnique tout en confirmant "buy". Les analystes voient un potentiel de hausse de 18% pour l'action et estiment que le groupe devrait être en mesure, à moyen terme, d'économiser 500 millions de dollars chaque année. Ils notent cependant que l'impact positif de la restructuration ne sera visible qu'à partir de 2021.

Les bancaires n'ont pas échappé à la tendance: Julius Bär a cédé 2,8%, UBS 2,6% et Credit Suisse 3,1%. Julius Bär pourrait aussi faire les frais de l'arrivée d'Alcon au SMI. Quant à Credit Suisse, il a publié son rapport annuel qui, hormis l'envol du salaire de son patron, ne recèle pas de grosses surprises.

Sur le marché élargi, l'organisateur de foires et salons MCH (-7,9%) a publié de nouvelles pertes sur l'exercice 2018 et prévoit de réitérer sa contre-performance sur l'année en cours. Le groupe bâlois est empêtré dans un processus de restructuration et a décidé de mettre un terme à plusieurs manifestations, dont le Comptoir Suisse de Lausanne.

Le fournisseur de composants électroniques Schaffner (-6,5%) a publié un avertissement sur résultats. Le chiffre d'affaires risque de s'affaisser en dessous de son niveau de l'an dernier et la marge Ebit de 8 à 10% visée à moyen terme ne sera probablement pas atteinte avant l'année prochaine, a-t-il annoncé, mettant en cause la faible demande enregistrée par sa division Automotive.

Le développeur d'infrastructures de tri et de convoyage Interroll (+5,7%) a confirmé les résultats record qu'avaient laissé augurer les chiffres préliminaires publiés fin janvier. Les attentes les plus optimistes du marché ont été dépassées à tous les niveaux. Le groupe envisage son avenir sous les meilleurs auspices. Le dividende sera augmenté d'un tiers à 22 francs.

La société immobilière Plazza (stable) a amélioré sa rentabilité l'an dernier, augmentant son résultat d'exploitation de plus de moitié et dépassant ses propres attentes. Le taux de vacance des immeubles a presque diminué de moitié et l'optimisme est de mise pour l'exercice en cours.

Le concepteur tessinois de dispositifs médicaux Medacta a détaillé son projet d'introduction en Bourse, qui devrait survenir autour du 4 avril. Le groupe tessinois compte engranger jusqu'à 680 millions de francs dans l'opération, prévue le 4 avril. La capitalisation boursière devrait avoisiner les 2 milliards.

rp/vj

© AWP 2019
Envoyer par e-mail