EN DIRECT DES MARCHES : Renault Crédit Agricole, EDF, Euronext, Technicolor, Covivio, Tesla, Amazon...

Envoyer par e-mail
14/02/2020 | 07:47
Des Françaises emblématiques ont publié leurs comptes : Crédit Agricole, Vivendi, Renault, EDF. Covivio lance une OPA dans l'immobilier de bureau en Allemagne, pendant que Technicolor lance une nouvelle levée de fonds pour financer un nouveau plan de redressement. En Espagne, SIX franchit une étape vers un éventuel rachat de la bourse de Madrid. Les publications d'entreprises continuent des deux cotés de l'Atlantique.

Les principales variations à l'ouverture :

Hausses :

  • ESI Group (+9%) : la fin d'année (exercice exceptionnel de 11 mois) est beaucoup plus dynamique que prévu, avec une brutale accélération de croissance.
  • Tarkett (+9%) : les résultats du 4e trimestre sont meilleurs que prévu, à cause d'une bonne tenue des Etats-Unis. Le marché ne tient pas rigueur à la société d'une forte baisse du dividende.
  • Electricité de France (+7%) : les résultats sont plus élevés que prévu, notamment le bénéfice net qui dépasse largement les attentes. Les perspectives d'Ebitda sont "robustes", selon Jefferies.
  • TF1 (+6%) : les prévisions 2020 d'une rentabilité à deux chiffres sont saluées par le marché.

Baisses :

  • Renault (-2,8%) : des pertes inattendues, des prévisions moroses et un dividende largement amputé. Le groupe n'a pas fini sa traversée du désert.
  • Rémy Cointreau (-2%) : Barclays passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 83 EUR.
  • Eurofins (-2%) : Deutsche Bank démarre le suivi à la vente en visant 390 EUR.
  • Guerbet (-3%) : Midcap Partners reste neutre avec un objectif réduit de 52 à 40 EUR après la publication des revenus 2019.
  • Keyrus (-4%) : les revenus annuels se contractent. Les entrées de commandes restent solides mais cela ne suffit pas à dissiper la déception du marché. Résultats le 31 mars.
  • Technicolor (-17%) : une nouvelle augmentation de capital, pour un nouveau plan de relance.

Du vert. En première lecture, Crédit Agricole dépasse les attentes en 2019 grâce à sa banque de financement et d'investissement. "Nous sommes optimistes pour 2020. Nous sommes dans toutes les cases sur notre trajectoire annoncée pour 2022" a indiqué le directeur général, Philippe Brassac. Il a en outre précisé que son établissement ne déposera pas d'offre de reprise d'HSBC France ni de mBank en Pologne.

Dividende en berne. Renault a ramené de 3,55 à 1,10 EUR son dividende 2019, en marge des pertes annoncées sur l'exercice achevé. Certains analystes pensaient que le groupe renoncerait à son coupon. Renault est dans le dur : les marges vont baisser en 2020 dans un marché automobile en baisse.

Qui est le plus fort ? Quels sont les avantages à investir dans les leaders de chaque secteur ? Comment s'assurer que la place de leader sera maintenue ? La réponse en vidéo :

IPO d'UMG, le retour. Vivendi publie légèrement sous le consensus et annonce l'entrée d'UMG en bourse "au plus tard début 2023", alors que cette option ne semblait plus à l'ordre du jour. Le produit de l'opération pourrait permettre au groupe de poursuivre ses importants rachats d'actions, voire d'engager une politique d'acquisition, même si le management a refusé de communiquer sur d'éventuelles cibles.

En diversification. Electricité de France rachète Pod Point, un acteur de référence de la recharge pour véhicules électriques au Royaume-Uni. Dans cette opération, le groupe reçoit l'appui de Legal & General, qui détiendra 23% de la société. Il s'agit de la plus importante acquisition d'EDF dans ce domaine. Pod Point possède près de 69 000 points de recharge au Royaume-Uni en Norvège. Dans le secteur, le Français avait déjà racheté la startup Pivot Power. EDF a aussi publié ses résultats 2019, en annonçant un dividende de 0,48 EUR. L'Ebitda 2020 devraient se situer entre 17,5 et 18 Mds€.

Si tu vas à Rio... Scor annonce le rachat d'AgroBrasil, un leader brésilien de l'assurance agricole, dans des conditions financières qui n'ont pas été communiquées. Cette transaction permet au réassureur de concrétiser ses ambitions dans la gestion de risque dans l'assurance de spécialités en entrant sur un marché rentable et en pleine croissance.

Croissance externe. En marge de la publication de ses résultats annuels, Covivio annonce une OPA à 1,2 Md€ sur l'allemand Godewind Immobilien, libellé à 6,40 EUR par action. L'ancienne Foncière des Régions a sécurisé l'apport de 35% du capital de ce spécialiste de la détention de bureaux en Allemagne. Covivio va plus que doubler son portefeuille dédié outre-Rhin.

Encore raté. Nouveau plan stratégique et nouvelle augmentation de capital pour Technicolor, qui veut lever 300 M€. La nouvelle équipe de direction va présenter ses objectifs détaillés le 19 février. Cet énième plan sera-t-il le bon pour des actionnaires rincés par les échecs de repositionnement antérieurs ? Lors de l'AG du 23 mars, un regroupement d'actions et une réduction du nominal de l'action se profile en plus du vote sur la levée de fonds.

En bref en France. Eiffage décroche un contrat de 117 M€ en Allemagne. Metabolic Explorer annonce un placement privé de 7,3 M€ et va distribuer des bons de souscription d'actions à ses actionnaires. Paulic Meunerie réussit son entrée en bourse. Bolloré, Akwel, M6 Métropole Télévision, Euromedis, Carmila, Recylex, Keyrus, Marie Brizard, Lacroix, Financière Moncey, Acheter-Louer.fr, Financière de l'Odet, Enensys, Compagnie du Cambodge, Vicat, Fiducial Real Estate, Forestière Equatoriale, Wallix, Guerbet, Blue Solutions, Tarkett, Lexibook, ESI Group, Kumulus Vape, Micropole, Electricité et Eaux de Madagascar ont publié leurs comptes.

L'occasion fait le larron. Aux dernières nouvelles, l'augmentation de capital de 2 Mds$ de Tesla se ferait à 767 USD l'action. Elon Musk et Larry Ellison ont prévu de mettre la main à la poche pour accompagner l'opération. Le constructeur surfe opportunément sur son retour en grâce des derniers mois, qui a propulsé l'action sur des pics inédits.

Le retour du JEDI. Amazon.com obtient finalement de la justice la suspension du contrat cloud géant accordé à Microsoft par le Pentagone américain, dont les conditions d'attribution sont contestées. Le groupe de Jeff Bezos estime que les dés étaient pipés pour l'obtention de ce budget de 10 Mds$, à cause de la haine que voue Donald Trump au dirigeant de l'entreprise. Le contrat a été baptisé JEDI, pour Joint Enterprise Defense Infrastructure.

SIX prend de l'avance. L'antitrust espagnol a donné le feu vert à l'acquisition de la bourse espagnole, Bolsas y Mercados Españoles, par le suisse SIX. "L'addition des parts de marchés résultant de cette opération en Espagne et en Europe serait donc très modeste", estime la CNMC. Euronext courtisait aussi BME, mais seule SIX a déposé une offre.

Bilan des publications. Nvidia gagne 5% hors séance après la publication de ses résultats, Mattel progresse de près de 3% en dépit de chiffres contrastés, tandis qu'au Japon, Nissan Motor s'effondre de 7% après son avertissement. Schindler voit ses résultats annuels baisser.

En bref ailleurs. Sergio Ermotti aurait fait part de son souhait de quitter la direction d'UBS Group dès cette année, a appris Bloomberg. Le parquet américain alourdit la facture d'Huawei d'une accusation de vol de secrets industriels, mais l'administration prolonge de 45 jours les dérogations accordées au groupe chinois. La SEC enquête sur une affaire de corruption concernant Raytheon au Moyen-Orient.

Ça publie. AstraZeneca, Crédit Agricole, Electricité de France, Royal Bank of Scotland, Segro et Renault notamment.  

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
Envoyer par e-mail