La peur du reconfinement

22/10/2020 | 09:02

Le coronavirus s'invite à nouveau dans les prévisions économiques et sur les marchés boursiers, en pleine saison des publications de résultats d'entreprises. L'Europe tremble derechef mais les Etats-Unis n'ont pas de raisons de pavoiser. Plan de relance américain, avalanche de publications d'entreprises, montée du coronavirus en Europe et dernier débat Biden / Trump sont les événements majeurs du jour.

Nous avons tous la fâcheuse impression d'être revenus plusieurs mois en arrière dans la lutte contre le coronavirus, puisque la situation se tend un peu partout. On a beau triturer les statistiques dans tous les sens, jusqu'à contester le bien-fondé de certaines d'entre elles, les niveaux de contamination avancent inexorablement, implacablement. Nous en sommes manifestement arrivés à un stade auquel nous nous refusions de penser il y a quelques semaines. Au point d'ailleurs de reconsidérer la ligne rouge tracée au début de l'été : tout reconfinement est inenvisageable parce que le coût économique et social serait dévastateur. Les hommes politiques devraient toujours se méfier des déclarations à l'emporte-pièce.

Il va pourtant bien falloir trouver des solutions. Comme ce fut le cas au printemps, c'est la situation dans les structures de soin qui va dicter une partie des réponses. Le personnel médical va se retrouver une seconde fois sous pression, avec une préparation certes plus poussée qu'il y a quelques mois, mais des capacités d'accueil toujours contraintes et une fatigue manifeste.

Dans un tel contexte, je ne trouve pas vraiment surprenant que les places boursières européennes accusent le coup, même si c'est encore modéré. Aux Etats-Unis, les marchés tiennent mieux. Peut-être parce qu'on y regarde ailleurs à l'approche du scrutin présidentiel et que le terrain médiatique est toujours occupé par la farce politique qui se tient à Washington autour du plan de soutien, qui est devenu une discussion de marchands de tapis assez incroyable. Je salue d'ailleurs les journalistes qui suivent ça au quotidien, ce doit être épuisant. Mais je leur rappelle qu'il y a pire : ils pourraient être assignés aux négociations sur le Brexit. A ce propos, le leader le mieux peigné de l'occident a accepté de relever à 1 900 milliards de dollars l'enveloppe Républicaine pour un éventuel plan de relance. Et le leader le moins bien peigné de l'occident a choisi de revenir à la table des négociations avec l'UE.

Pour essayer d'oublier la Covid-19, les investisseurs auront plusieurs dizaines de résultats d'entreprises à compulser aujourd'hui. Et un débat télévisé Trump / Biden, le dernier avant le vote du 3 novembre. Il aura lieu dans la nuit de jeudi à vendredi (3h00 heure de Paris).

Le CAC40 perdait 0,7% à 4819 points peu après l'ouverture.

 

Les temps forts économiques du jour

L'indice de confiance des affaires en France (8h45) précèdera les inscriptions hebdomadaires au chômage américain (14h30) puis l'indice des indicateurs avancés et les chiffres de l'immobilier ancien aux Etats-Unis (16h00).

L'euro est robuste à 1,1841 USD. L'once d'or se maintient autour de 1910 USD. Le pétrole est en légère baisse, à 41,50 USD pour le Brent et à 39,70 USD pour le WTI. Le rendement de la dette américaine atteint 0,81% sur 10 ans. Le Bitcoin s'échange 12 734 USD pièce.

Les principaux changements de recommandations 

  • Assa Abloy : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 217 à 225 SEK.
  • Brenntag : Baader Helvea passe d'accumuler à acheter en visant 69 EUR.
  • Entra : Barclay espace de souspondérer à surpondérer en visant 150 NOK.
  • Idorsia : Research Partners passe de conserver à acheter.
  • Inficon : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 759 CHF.
  • Legal & General : HSBC passe de conserver à acheter en visant 260 GBp.
  • Logitech : AlphaValue passe de vendre à accumuler avec un objectif de cours relevé de 65,30 à 93,70 CHF. Credit Suisse relève son objectif de cours de 75 à 101 CHF.
  • Nestlé : Credit Suisse réitère son opinion neutre avec un objectif de cours relevé de 100 à 102 CHF. RBC reste à la vente avec un objectif de cours relevé de 95 à 98 CHF.
  • Reckitt Benckiser : Goldman Sachs reste neutre avec un objectif de cours relevé de 7355 à 7450 GBp.
  • Schibsted : SEB Equities passe d'acheter à conserver en visant 400 NOK.
  • Software : DZ Bank reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 50 à 45 EUR.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des entreprises

  • Atos : le groupe a publié ses résultats trimestriels et a annoncé plusieurs acquisitions pour renforcer ses activités logicielles.
  • BioMérieux : le groupe devrait réaliser plus de 16% de croissance organique cette année, et un résultat opérationnel courant de plus de 520 M€.
  • Dassault Systèmes : le spécialiste des logiciels de modélisation a confirmé viser un bénéfice net par action 2020 compris entre 3,70 et 3,75 EUR.
  • Eurofins : la société a dégagé une croissance organique de 22% sur le seul troisième trimestre.
  • Fnac Darty : le groupe renoue avec la croissance au troisième trimestre, avec une progression organique de 7,3%.
  • Gecina : l'activité a mieux résisté que prévu après neuf mois en 2020, ce qui permet à la foncière de resserrer ses objectifs annuels en haut de fourchette.
  • Ipsen : les objectifs 2020 sont confirmés, après la publication d'une croissance organique de 2,2% au troisième trimestre.
  • Pernod Ricard : en première lecture, la croissance organique du premier trimestre fiscal dépasse les attentes.
  • Schneider : le groupe relève ses objectifs après une bonne performance au troisième trimestre.
  • Soitec : les objectifs annuels sont confirmés après la publication d'un chiffre d'affaires en légère croissance au second trimestre fiscal.
  • STMicroelectronics : le groupe a publié ses résultats du troisième trimestre tout en annonçant viser pour le dernier trimestre de l'année un chiffre d'affaires de 2,99 Mds$ et 38,5% de marge brute.
  • TechnipFMC : la perte s'est réduite au troisième trimestre pour le groupe, qui confirme ses objectifs annuels. L'Ebitda est légèrement supérieur aux attentes.
  • Thales : là aussi, les objectifs 2020 sont confirmés après une embellie au troisième trimestre par rapport au second.

Annonces importantes

Dans le monde

Résultats des entreprises

  • Chipotle Mexican Grill : l'entreprise a réalisé le meilleur trimestre de son histoire grâce aux ventes en ligne, mais les résultats déçoivent car les frais se sont accrus.
  • Continental : le groupe a amélioré sa rentabilité au troisième trimestre, mais le résultat net est déficitaire après frais de restructuration et dépréciation.
  • Sika : le groupe suisse spécialisé dans les produits de scellement et d'isolation pour le bâtiment a publié des résultats sur neuf mois en baisse mais supérieurs aux attentes, en confirmant ses objectifs de moyen terme.
  • Tesla : les résultats trimestriels dépassent des attentes, le titre gagne 3% après la séance.

Annonces importantes

  • The Boeing Company aurait lancé la réflexion sur un nouvel appareil monocouloir dans la catégorie 200 à 250 places, pour se relancer après ses déboires récents.
  • Pour les spécialistes américains du secteur du numérique, le bras de fer entamé entre le département de la justice et Google est semé d'embûches pour chacun des deux camps.
  • L'un des participants à des essais cliniques du vaccin expérimental Covid-19 d'AstraZeneca et l'université d'Oxford est décédé au Brésil, mais les essais continuent, puisqu'il faut relativiser ce type d'information sur une population testée de 20 personnes.
  • Whirlpool a des soucis dans sa chaîne d'approvisionnement, qui ne lui permettent pas de satisfaire la demande aux États-Unis.
  • Uber a proposé 1 Md€ pour racheter à BMW et Daimler VTC Free Now, selon Manager Magazin.
  • Ant Group a reçu le feu vert des autorités et des engagements importants de souscription pour son entrée en bourse.
  • La famille qui contrôle Salvatore Ferragamo discute avec des investisseurs financiers pour leur céder une part minoritaire du groupe.
  • UniCredit cède un portefeuille de prêts d'une valeur de 692 M€ à Illimity Bank.
  • McAfee lève 740 M$ pour son retour en bourse.
  • Implenia prend les rênes d'un important projet immobilier à Genève.

Ça publie. Intel, The Coca-Cola Company, L'Oréal, AT&T, Danaher, Hermès, Kering, Schneider, SK Hynix, Dassault Systèmes, Pernod Ricard, Kone, STMicroelectronics

Lectures

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
30/11
30/11
30/11
24/11
23/11