Les marchés attendent leur shoot de vaccin et de liquidités

18/11/2020 | 09:02

Les marchés financiers ont repris leur souffle hier, avec des variations globales qui sont rentrées dans le rang, à la hausse comme à la baisse d'ailleurs. A Wall Street, le S&P500 et le Dow Jones ont perdu un peu d'altitude après les cimes vierges atteintes lundi soir. Le Bitcoin est le dernier actif dont on cause, depuis que les institutionnels lui trouvent des vertus.

On sent bien que les investisseurs ont encore un peu de mal à s'abandonner totalement aux sirènes des valeurs cycliques et décotées. Et presque autant de mal d'ailleurs à se séparer de leurs chères valeurs technologiques. Personne ne lâche réellement prise pour l'instant, ce qui provoque cet entre-deux un peu bizarre, qui profite malgré tout à quelques dossiers très spéculatifs.

Pictet a peut-être trouvé une solution équilibrée, en bonne institution genevoise qu'elle est. La banque recommande de se positionner sur l'indice S&P500 équipondéré. Une option qui permet de "se diversifier en dehors des mégacapitalisations technologiques qui dominent de plus en plus les indices non pondérés", explique-t-elle. Début septembre, le S&P 500 traditionnel, dopé par ses grosses capitalisations technologiques, affichait une performance supérieure de 12% à celle du S&P 500 équipondéré depuis le 1er janvier. Au 17 novembre, l'écart s'est réduit à 6%. Voilà peut-être le genre de piste à creuser pour ceux qui ne veulent pas se jeter à corps perdu dans l'hôtellerie, les parapétrolières et les foncières commerciales.

Cette annonce du grand gestionnaire de fortune n'est pas anodine : comme pas mal d'autres professionnels de la finance, il voit la pression réglementaire s'accroître sur les stars de la technologie, dont la puissance effraie les exécutifs politiques, y-compris sur les marchés domestiques des entreprises concernées. La pluie d'enquête visant les GAFA aux Etats-Unis ou l'humiliation infligée par Pékin à Ant Group l'illustrent très bien. J'en profite pour faire une réclame pour la dernière vidéo postée hier par mon collègue Xavier Delmas sur la chaîne YouTube de Zonebourse, qui étudie cette problématique pour les Google, Facebook, Apple et autre Amazon.com. Ce passage sous les fourches caudines n'est pas forcément synonyme de crépuscule pour ces entreprises, n'exagérons rien. Mais plutôt la fin d'une situation d'impunité. Et un bon motif pour les investisseurs d'aller voir ce qui se passe ailleurs pour guérir leur addiction.

Quelques mots de macroéconomie. Les banques centrales sont plus que jamais au cœur de la mécanique de confiance des marchés financiers. Un peu trop même. Par rapport à ce qui s'était passé en 2007/2008, elles ont cette année réagi vigoureusement et de concert dès le début de la pandémie pour éviter le pire. Puis elles ont repassé la main aux gouvernements, qui ont généralement assez bien pris le relais. Avec l'arrivée prochaine des vaccins et les bisbilles sur les plans de relance en Europe et aux Etats-Unis, des voix s'élèvent pour que les banques centrales fassent un ultime effort. L'effort qui permettrait d'éviter le pire entre maintenant et le moment où la vaccination permettra de relancer réellement les économies. Le message est en somme "ce serait idiot que des dommages irréversibles interviennent si près du but". C'est une autre des addictions actuelles du marché.

Enfin, terminons sur le Bitcoin. J'avoue que j'ai toujours été vieux jeu sur les cryptomonnaies, du genre à rater la locomotive, le tender et tous les wagons les uns après les autres. Pour la première fois, je me dis que le Bitcoin est en train de gagner ses galons d'actif à part entière. Pas comme une action ou une obligation mais plutôt quelque chose du genre de l'or. Un actif fini qui est désormais reconnu par des institutionnels (les autres suivront) et qui a par conséquent une valeur plus tangible qu'avant. Peut-être est-ce le moment d'arrêter de laisser passer les wagons.

Le CAC40 perdait 0,3% à 5465 points peu après l'ouverture. 

Les temps forts économiques du jour

L'inflation britannique d'octobre et les immatriculations de véhicules neufs en Europe sont attendues dès 8h00, avant à 11h00 les données révisées de l'inflation de la zone euro en octobre. Les mises en chantiers & permis de construire d'octobre (14h30) et les stocks de brut (16h30) sont au programme aux Etats-Unis. Ce matin au Japon, les chiffres de la balance commerciale ont dépassé les attentes en octobre.

Toujours peu de mouvements pour la paire euro / dollar à 1,1860 USD. L'once d'or recule à 1876 USD. Le pétrole consolide à 43,62 USD le baril de Brent et à 41,23 USD le baril WTI. La dette américaine à 10 ans affiche un rendement de 0,85 %. Le Bitcoin évolue sur des sommets de trois ans à 17 776 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • AP. Møller – Mærsk : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 13 500 à 14 000 DKK.
  • Acerinox : Crédit Suisse passe de neutre à surperformance en visant 9,50 EUR.
  • ABB Ltd : Jefferies reste à sousperformance avec un objectif de cours relevé de 16,50 à 19 CHF.
  • Compass : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre.
  • Continental : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 123 à 150 EUR.
  • CRH : Deutsche Bank reprend le suivi à l'achat en visant 39 EUR.
  • Dometic : ABG passe de conserver à acheter en visant 120 SEK.
  • EasyJet : Berenberg passe d'acheter à conserver avec un objectif de cours ajusté de 730 à 820 GBp.
  • Electricité de France : AlphaValue reste à la vente avec un objectif de cours relevé de 8,66 à 9,97 EUR.
  • HeidelbergCement : Deutsche Bank reprend le suivi à l'achat en visant 77 EUR.
  • Intesa Sanpaolo : Goldman Sachs passe de neutre à achat en visant 2,40 EUR.
  • Jenoptik : LBBW passe d'acheter à conserver en visant 27 EUR.
  • KBC : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 64,10 à 66,20 EUR.
  • Kuehne + Nagel : AlphaValue reste à alléger avec un objectif de cours relevé de 180 à 191 CHF.
  • LafargeHolcim : Deutsche Bank passe de conserver à acheter en visant 61 CHF.
  • Legrand : RBC passe de sousperformance à performance sectorielle en visant 70 EUR.
  • Lindt : Goldman Sachs passe de vendre à acheter en visant 100 000 CHF.
  • Nordic Entertainment : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 505 SEK.
  • Orpea : Berenberg passe de vendre conserver avec un objectif de cours relevé de 81 à 100 EUR.
  • Paradox Interactive : SEB Equities passe de vendre à conserver en visant 250 SEK.
  • RTL Group : LBBW passe d'acheter à conserver en visant 41 EUR.
  • Saint-Gobain : Deutsche Bank reprend le suivi à l'achat en visant 48 EUR.
  • Scor : RBC passe de performance sectorielle à surperformance en visant 37 EUR.
  • Solvay : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 102 EUR.
  • UBS Group : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre en visant 15,20 CHF.
  • Vetropack : Baader Helvea passe d'acheter à accumuler en visant 62 CHF.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des sociétés

  • Plastiques du Val-de-Loire : l'équipementier automobile termine son exercice 2019/2020 sur un chiffre d'affaires de 629,2 M€, en contraction de 13,6 %, avec une baisse ramenée à 7,1 % au T4. La marge d'Ebitda devrait ressortir aux environs de 7 % du chiffre d'affaires, contre environ 10 % sur l'exercice précédent. Le management signale que l'exercice a bien démarré en octobre, mais que les nouvelles mesures de restriction perturbent la visibilité. Les perspectives seront détaillées lors de la publication des résultats annuels le 14 décembre prochain.

Annonces importantes

  • Amundi, BNP Paribas , DWS, State Street et JPMorgan Chase seraient en concurrence pour le rachat de Lyxor (Société Générale), selon des sources
  • Thales remporte un contrat à 1,5 Md€ pour équiper les futures frégates de la marine allemande.
  • La FDA accorde un examen prioritaire à l'avalglucosidase alpha de Sanofi, nouveau traitement potentiel de la maladie de Pompe. Par ailleurs, la FDA accorde une procédure accélérée au rilzabrutinib pour le traitement de la thrombocytopénie immune.
  • Engie renonce à prolonger la durée de vie de ses centrales nucléaires belges.
  • Ubisoft annonce des ventes records pour le lancement d'Assassin's Creed Valhalla, meilleur lancement de l'histoire de la série.
  • Pharmasimple veut se diversifier dans l'OTC en 2021.
  • OSE Immuno lève 18,6 M€ via un placement privé à 7,40 EUR l'action (16,3% de dilution avant offre).
  • Paragon ID se renforce dans airweb.
  • Voltalia signe un contrat de vente d'électricité avec la City de Londres.
  • Osmozis équipe des campings avec sa solution Osmopower-water.
  • Global Bioenergies obtient un prêt garanti par l'État de six M€.
  • La Française de l'Énergie va réaliser une centrale solaire en Moselle.
  • La FDA autorise la reprise de l'essai clinique MELANI-01 évaluant le produit candidat UCARTCS1 de Cellectis dans le myélome multiple.
  • Microwave, IT Link, Musée Grévin, Ober, ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Résultats des sociétés

  • Nio Limited : le "Tesla chinois" a fait progresser de 146% à environ 650 M$ ses revenus automobiles trimestriels et a réduit ses pertes, en livrant 12 206 véhicules sur la période. Le marché réagit négativement avec un titre qui perd 1% hors séance.

Annonces importantes

  • Les immatriculations européennes de véhicules neufs baissent de 7,8 % en octobre et de 26,8 % sur 10 mois, selon l'ACEA.
  • La FAA devrait lever aujourd'hui l'interdiction de vol visant le 737MAX de The Boeing Company.
  • Deutsche Börse rachète la société américaine de conseil aux actionnaires ISS, valorisée 2 Mds€.
  • LafargeHolcim émet un emprunt "vert" de 850 M€ avec un coupon de 0,5% et une échéance 2021.
  • Equinor va relever la capacité de production du champ Johan Sverdrup en Mer de Norvège.
  • Unilever veut devenir un géant de la viande végétale.
  • Croda rachète Iberchem pour 820 M€.
  • Nokia, Qualcomm et Elisa atteignent des records de vitesse 5G en Finlande.
  • Embracer s'offre plusieurs studios.
  • L'application de trading Robinhood, popularisée par le confinement, songe à entrer en bourse, selon plusieurs sources.

Ça publie aujourd'hui. Nvidia, Lowe's, Target Corporation, The TJX, A.P. Møller – Mærsk, ZTO Express, SSE Plc, NIBE Industrier, Soitec, Royal Unibrew, LDC, Pharmagest

© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
20:05
19:51
19:34
19:21
19:16