Tokyo finit en ordre dispersé (Nikkei +0,06%)

Envoyer par e-mail
17/04/2018 | 08:37

Tokyo (awp/afp) - La Bourse de Tokyo a fini en ordre dispersé mardi, les investisseurs semblant rester attentistes alors que le Premier ministre japonais Shinzo Abe a débuté un déplacement aux Etats-Unis, où il doit rencontrer le président Donald Trump.

A l'issue des échanges, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a fini quasi stable à +0,06% (+12,06 points) 21.847,59 points, tandis que l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a perdu 0,36% (-6,24 points) 1.729,98 points.

Les investisseurs "veulent savoir si le sommet entre le Japon et les Etats-Unis est un succès", ont estimé les analystes d'Okasan Online Securities dans une note.

Shinzo Abe s'est envolé mardi pour la Floride où il doit rencontrer le président américain dans sa résidence privée de Mar-a-Lago.

Cette visite doit préparer le futur sommet entre le président américain et le leader nord-coréen Kim Jong Un, mais les deux dirigeants évoqueront également leurs relations commerciales.

Le Japon ne fait pas partie des pays exemptés des taxes sur l'acier et l'aluminium annoncées par Washington et l'administration Trump a aussi placé le Japon sur une liste de six pays qu'elle entend surveiller du fait de leur excédent commercial face aux Etats-unis.

Un rapport semestriel publié la semaine dernière par le Trésor américain, relève que malgré une appréciation du yen cette année, déplorée par les autorités japonaises, celles-ci ne sont pas intervenues sur le marché des devises depuis six ans.

"Si (Donald Trump) insiste fortement pour que le Japon réduise son excédent commercial vis-à-vis des Etats-Unis, cela va poser un problème aux titres des entreprises japonaises en poussant le yen vers le haut", a estimé Kenichiro Tani, analyste chez Japan Asia Securities, cité par l'agence Bloomberg News.

"Les investisseurs se concentrent sur les évolutions du yen, mais un dollar autour de 107 yens reste acceptable", a noté pour l'AFP Toshikazu Horiuchi, courtier chez IwaiCosmo Securities.

Mardi, la monnaie nippone se renforçait face à la monnaie américaine au moment de la clôture: le dollar valait 106,92 yens, contre 107,17 yens la veille. L'euro montait à 132,57 yens, contre 132,22 yens.

- Takeda en hausse -

Sur le front des valeurs, l'énergéticien Tepco a gagné 0,69% à 433 yens, alors que le gouverneur d'une préfecture qui s'oppose au redémarrage d'une importante centrale nucléaire opérée par l'entreprise pourrait démissionner, selon des informations de plusieurs médias.

Le groupe pharmaceutique Takeda a lui bondi de 2,01% à 5.117 yens, au lendemain de l'annonce du rachat par le français Servier de la division oncologie de l'irlandais Shire que convoite Takeda. Les investisseurs estiment que cette cession rend l'acquisition de Shire encore plus intéressante pour le groupe japonais, et un peu moins chère.

A l'inverse, le constructeur Nissan est resté quasi stable (-0,04% à 1.128,5 yens), au lendemain des déclarations du PDG de l'alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn, qui a affirmé que "toutes les options sont sur la table" concernant l'évolution de la structure de l'alliance entre les constructeurs français et japonais.

Les autres groupes automobiles reculait un peu plus, à l'image de Toyota (-0,63% à 6.892 yens) et Honda Motor (-0,66% à 3.757 yens).

Le géant des télécommunications SoftBank Group a lui cédé 0,33% à 7.970 yens. Selon des informations de presse, SoftBank ferait partie des candidats au rachat du groupe de presse américain Tronc.

si-mhc/spi

© AWP 2018
Envoyer par e-mail