SIEMENS ENERGY AG

ENR
Temps réel estimé Tradegate - 20:23:08 01/02/2023
18.84 EUR -1.46%

Siemens Gamesa nomme le PDG de la société mère au poste de président en prévision d'une éventuelle fusion.

17/11/2022 | 19:28

Le fabricant d'éoliennes Siemens Gamesa a nommé jeudi le directeur général de Siemens Energy, Christian Bruch, comme nouveau président, dans un contexte d'offre de rachat controversée de la part de son principal actionnaire.

Siemens Gamesa a déclaré que le changement de président était la "prochaine étape logique" de la fusion et de l'intégration potentielles au sein de Siemens Energy, auxquelles les syndicats s'opposent en raison des suppressions d'emplois prévues.

Cette nomination intervient une semaine après que la société ait raté son objectif de marge bénéficiaire de base pour l'ensemble de l'année en raison d'une baisse du chiffre d'affaires, principalement due à des retards de projets et à des perturbations de la chaîne d'approvisionnement qui ont bloqué la production de générateurs d'éoliennes.

Bruch succède à Miguel Angel Lopez, qui présidait le conseil d'administration de Siemens Gamesa depuis décembre 2017 et a présenté sa démission peu avant l'annonce.

Plus tôt jeudi, Siemens Gamesa a déclaré que son conseil d'administration avait émis un avis favorable à l'offre de Siemens Energy de 18,05 euros (18,65 dollars) par action en espèces pour le tiers restant qu'elle ne possède pas encore dans la société espagnole.

Quatre administrateurs indépendants ont voté à l'unanimité pour recommander l'opération et les autres membres du conseil ont adhéré à leur décision, a-t-il ajouté.

La semaine dernière, Siemens Energy a officiellement lancé son offre de 4,05 milliards d'euros après avoir reçu l'autorisation de l'autorité espagnole de régulation des marchés boursiers, la CNMV.

Les syndicats s'opposent à la reprise et cherchent à empêcher les 2 900 suppressions d'emplois prévues par la société dans le cadre de son programme stratégique "Mistral".

Les conditions d'emploi de l'offre sont "clairement insuffisantes, voire inexistantes, car elles ne fournissent aucune garantie de protection de l'emploi ou de conditions de travail pour le personnel", ont déclaré les syndicats dans un rapport.

Au cours de la réunion du conseil d'administration visant à évaluer l'offre de rachat, les représentants syndicaux ont exigé que Siemens Energy maintienne les effectifs actuels du fabricant d'éoliennes sur une période de cinq ans.

Ils ont également demandé à la société allemande de ne pas externaliser les activités susceptibles d'affecter les volumes d'emploi et de présenter un plan complet détaillant les synergies attendues et les délais de mise en œuvre concrets.

Les problèmes de chaîne d'approvisionnement liés à la pandémie de COVID-19, la concurrence et la montée en flèche des prix de l'acier et de l'aluminium - exacerbée par la guerre en Ukraine - ont fait de la fabrication des composants d'éoliennes une activité difficile ces dernières années, malgré la forte demande des gouvernements qui misent sur l'énergie éolienne pour se sevrer des combustibles fossiles.

(1 $ = 0,9682 euros)

© Zonebourse avec Reuters 2023
Copier lien
Toute l'actualité sur SIEMENS ENERGY AG
25/01
25/01
23/01
23/01
20/01