S&P 500

SP500
Cours en différé. Temps Différé  - 14/04 23:15:51
4124.66PTS -0.41%

Taux : la détente s'accélère en Europe après Fabio Panetta

02/03/2021 | 18:36
(CercleFinance.com) - La détente sur les marchés obligataires -amorcée vendredi- s'est poursuivie ce lundi, y compris après la publication du taux d'inflation annuel de la zone euro.
Nos OAT effacent -1,8Pt à -0,115%, les Bunds -1,7Pts à -0,353% et plus au sud, cela s'avère plus indécis avec -1,5Pt sur le Bonos espagnol à 0,32% tandis que le BTP italien se dégrade légèrement (+1,3Pt) à 0,681%.

Le patron de la banque centrale d'Italie s'est exprimé -au nom de la BCE- ce mardi en marge de la publication des chiffres de l'inflation.
Fabio Panetta a dévoilé la 'ligne' qui sera poursuivie par la BCE en cas de 'tensions' : elle accélérera au besoin le rythme de ses achats d'actifs dans le cadre de son PEPP pour réguler la courbe des taux.

L'accélération de janvier février sera probablement temporaire tout comme l'avait été le basculement de l'inflation en territoire négatif fin 2020, la hausse actuelle des prix ne devrait constituer qu'une 'bosse' dans la courbe qui devrait demeurer sous 2% moyen terme.

L'inflation a été estimée à 0,9% en février 2021 par Eurostat, un niveau stable par rapport à janvier, selon l'estimation rapide de l'office statistique de l'Union européenne: elle ne connait donc pas le genre d'accélération observé aux Etats Unis depuis 2 mois et qui avait mis les marchés obligataires en émoi.

Dans le détail, toujours selon Eurostat, l'alimentation, alcool et tabac devrait connaître le taux annuel le plus élevé en février (1,4%), suivie des services (1,2%), des biens industriels hors énergie (1,0%) et de l'énergie (-1,7%).
Les économistes préviennent que des effets de base vont continuer de pousser l'inflation vers le haut dans les prochains mois, mais jugent également que les marchés n'ont nulle raison de s'en inquiéter.

Outre-Atlantique, les T-Bonds ont bien accéléré leur embellie au fil des heures et affichent ce soir leurs meilleurs niveaux, à 1,405% contre 1,446% la veille.
Pas de grosse rotation sectorielle en faveur du 'risk-off' puisque le Dow Jones s'effrite de -0,1%, le S&P500 de -0,4% (après +2,5% la veille).

Outre-Manche, les 'Gilts' enregistrent enfin une vraie détente : -7,5Pts vers 0,685%.
Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Copier lien
Toute l'actualité sur S&P 500
11:42
10:42
08:45
07:54
00:36