SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 13/04 17:31:52
11122.37PTS -0.53%

Bourse Zurich: la place helvétique échaudée par les taux aux USA

05/03/2021 | 09:30

Zurich (awp) - La Bourse suisse traversait un nouveau passage à vide vendredi dans les premiers échanges, au lendemain d'une lourde chute des principaux indices aux Etats-Unis largement attribuée à l'appréciation par le timonier de la banque centrale aux Etats-Unis de la situation sur le front des taux obligataires.

Si le phénomène "a retenu l'attention" de Jerome Powell, ce dernier a exclu toute intervention de l'institution à moins d'un changement marqué.

Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote, interprète la performance du patron de la Réserve fédérale (Fed) comme un message puissant aux marchés et aux détenteurs de capitaux, "qu'il ne suffit pas de pleurer plus fort pour obtenir tout ce qu'ils convoitent, qu'ils disposent entre leurs mains de suffisamment de jouets et qu'ils n'en recevront pas d'autres."

L'analyste soupçonne aussi le garant de la stabilité monétaire aux Etats-Unis d'appeler de ses voeux une réduction de l'écart démesuré et croissant entre les valorisations boursières et les fondamentaux des sociétés. La situation outre-Atlantique eclipsait quelque peu une actualité chargée sous nos latitudes à la rubrique "résultats d'entreprises".

A 09h10, le Swiss Market Index (SMI) abandonnait 0,97% à 10'65,69 points, le Swiss Leader Index (SLI) 1,02% à 1718,36 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,98% à 13'337,82 points. Aucune des trente principales valorisations ne parvenait à se maintenir à flot.

La meilleure contre-performance revenait à la défensive Swisscom (-0,1%), sans indication particulière autour du géant bleu. Courtisé ces derniers temps, Logitech égarait 0,3%:

Le paquebot alimentaire Nestlé (-0,4%) limitait la dérive des indices. Les poids lourds pharmaceutiques par contre reculaient nettement: de 0,8% pour Novartis et même de 1,3% pour le bon Roche. Ce dernier a obtenu un feu vert aux Etats-Unis pour une version sous-cutanée de son Actemra.

UBS lâchait 1,4%, après avoir marginalement revu à la baisse son bénéfice 2020 et publié la rémunération de ses organes dirigeants. Credit Suisse (-1,4%) a annoncé la dissolution des fonds suspendus la semaine dernière et l'entame du processus de remboursement des clients concernés.

La lanterne rouge revenait à Kühne+Nagel (-1,8%). Le titre du logisticien cherchait visiblement un nouveau souffle, au lendemain d'une escalade remarquée.

Le marché élargi était plus éclaté, après avoir offert un nouveau feu d'artifice de résultats annuels.

jh/vj

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
20:09
20:02
17:42
17:39
11:57