SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 12/08 17:30:58
11128.24PTS -0.24%

Bourse Zurich: le SMI repasse la barre des 12'500 points

12/11/2021 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a bouclé la semaine sur une note positive. Après avoir ouvert à l'équilibre, le SMI des valeurs vedettes a fortement rebondi, avant de reprendre un peu son souffle. Dans l'après-midi, il est remonté, oscillant dans une fourchette d'une petite trentaine de points et a terminé au-dessus des 12'500 points sur la dernière ligne droite. Richemont a flambé après ses chiffres semestriels.

A New York, Wall Street gagnait du terrain en matinée. "Même si les prises de bénéfices consécutives aux récents records atteints par la plupart des indices de référence ont mis un peu de pression sur les marchés boursiers, la baisse actuelle de l'euro et des obligations européennes entretient l'appétit pour les actifs plus risqués", a commenté Pierre Veyret, analyste chez ActivTrades.

En Suisse, les prix à la production et à l'importation ont poursuivi leur progression en octobre, reflet de tarifs plus élevés des produits pétroliers et métalliques. Au regard du mois précédent, l'indice correspondant a progressé de 0,6%, alors qu'il a bondi de 5,1% en l'espace d'un an, se fixant à 104,7 points.

Le SMI a fini en hausse de 0,76% à 12'516,05 points, son plus haut du jour et après un plus bas à 12'418,66 à l'ouverture. Sur l'ensemble de la semaine, il aura progressé de 1,58%. Le SLI a gagné 1,02% vendredi, à 2035,67 points, et le SPI 0,74% à 16'143,78 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 25 ont progressé et cinq reculé.

Richemont (+10,9%) a fait de loin la meilleure performance du jour et entraîné Swatch (+4,9%) dans son sillage, Adecco (+6,4%) se plaçant entre les deux valeurs du luxe sur le podium du jour.

Le gestionnaire genevois de marques de luxe a multiplié son bénéfice net semestriel par presque huit sur un an et l'a étoffé de 44% sur deux ans à 1,25 milliard d'euros. La joaillerie, ainsi que la Chine et les Etats-Unis, ont soutenu la performance.

Adecco a profité d'un commentaire élogieux la Banque royale du Canada, qui est passée à "outperform", après "sector perform". Selon l'analyste, les risques liés au rachat d'Akka et à l'évolution conjoncturelle aux Etats-Unis sont déjà largement escomptés dans le cours.

Sonova (+1,8%), qui publiera ses chiffres semestriels lundi, a aussi eu les faveurs des investisseurs. Les analystes tablent sur un chiffre d'affaires de 1,58 milliard de francs et un bénéfice net de 301,4 millions.

Plus loin dans le classement, la coentreprise de Vifor (+0,8%) avec l'allemand Fresenius VFMCRP a obtenu une recommandation du CHMP pour une homologation de Tavneos en Europe. Le traitement est destiné aux patients adultes atteints de granulomatose avec polyangéite (GPA) ou de polyangéite microscopique (MPA) sévères et actives.

Côté perdants, Sika (-0,8%) a fini lanterne rouge, derrière Straumann (-0,7%) et Roche (-0,4%).

La veille, l'action du chimiste zougois avait décollé de plus de 10% après l'annonce du rachat d'anciennes activités du géant allemand BASF valorisées à 5,5 milliards de francs. Ce vendredi, trois analystes ont relevé leur objectif de cours et confirmé leur recommandation d'achat.

Le Ronapreve (casirivimab et imdevimab), le cocktail d'anticorps monoclonaux développé par Roche et Regeneron, a décroché une autorisation de mise sur le marché par la Commission européenne comme traitement prophylactique pour les patients atteints de Covid-19 non hospitalisés.

Novartis a grignoté 0,05% et Nestlé a gagné 0,3%.

Les bancaires UBS et Credit Suisse (chacune +0,2%) sont restées en retrait, contrairement à Julius Bär (+1,1%), qui a nettement progressé.

Sur le marché élargi, l'agrégateur d'offres de voyages en ligne LM Group (-0,7%) a renoué avec les bénéfices au troisième trimestre, grâce à des volumes et des recettes ayant bondi de 60% et une rentabilité opérationnelle brute presque quadruplée.

L'organisateur de foires et événements MCH (-5,0%) a une nouvelle fois renoncé à organiser la grand-messe horlogère Baselworld et enregistre le départ de son directeur général (CEO) Michel Loris-Melikoff.

rp/buc

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
12/08
12/08
12/08
12/08
12/08