SMI

SMI
Cours en différé. Temps Différé  - 14/01 17:31:12
12525.63PTS -0.75%

Bourse Zurich: les indices poursuivent sur la lancée positive de la veille

07/12/2021 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a poursuivi sur sa lancée positive de la veille et terminé nettement dans le vert mardi. Le SMI s'est approché à une petite dizaine de points de la barre symbolique des 12'500 points en fin de matinée, avant de calmer un peu ses ardeurs pour en regagner avec Wall Street et franchir et terminer au-dessus de cette barre près de son plus haut du jour.

À New York, Wall Street progressait nettement en matinée. Les investisseurs étaient rassurés par les informations autour d'Omicron, le nouveau variant du Covid-19.

"Nous avons beaucoup appris au cours de cette pandémie", a relevé Art Hogan de National Securites soulignant que "l'impact de chaque vague de cas de Covid et de chaque nouveau variant était inférieur au précédent".

"Notre système de santé a produit des vaccins et des thérapies à une vitesse vertigineuse et continuera probablement de s'améliorer dans les semaines et les mois à venir", a ajouté l'analyste traduisant l'optimisme de nombreux opérateurs.

Pour les analystes de Schwab, les marchés étaient "soutenus par des données préliminaires positives suggérant que le variant Omicron n'est peut-être pas aussi grave que les précédents, mais l'efficacité des vaccins et des traitements existants est toujours incertaine".

La volatilité du marché reflétait aussi "les signaux du président de la Fed Jerome Powell indiquant que la Banque centrale va adopter un rythme plus agressif de diminution du soutien monétaire qui ouvrira la porte à une éventuelle hausse des taux plus tôt en 2022", a relevé Patrick O'Hare.

En Suisse, le taux chômage est resté stable en novembre, à 2,5%, malgré un léger tassement du nombre d'inscrits. Le marché du travail reste ainsi au niveau de pré-crise de février 2020. La situation s'avère meilleure que l'escomptaient les économistes interrogés par AWP, qui tablaient - dans leur grande majorité - sur un taux de chômage supérieur, à 2,5%.

Le SMI a terminé en hausse de 1,12% à 12'513,62 points, avec un plus haut à 12'531,71 et un plus bas à 12'436,16. Le SLI a gagné 1,67% à 2025,40 points et le SPI 1,36% à 15'996,61 points. Sur les 30 valeurs vedettes, seule Swiss Life (-0,2%) a fini en rouge.

Longtemps dans le rouge, les poids lourds de la cote se sont repris sur la fin, mais n'en ont pas moins pesé sur l'indice: Nestlé a gagné 0,1%, Roche 0,2% et Novartis 0,3%.

Roche a décroché auprès du régulateur européen une homologation de son anti-inflammatoire Actemra/Roactemra (tocilizumab) dans l'indication contre les formes sévères de Covid-19. En outre, Jefferies a relevé l'objectif de cours du bon de jouissance et confirmé "buy". Le pipeline du groupe pharmaceutique sera un vecteur puissant en 2022, selon l'analyste, qui concède que la croissance pourrait être quelque peu pénalisée par le Covid 19 en 2022, mais devrait être impressionnante en 2023.

Un moment lanterne rouge, ABB (+1,0%) a lui aussi repris du poil de la bête sur la fin. Le géant zurichois a relevé ses objectifs financiers à moyen terme et il anticipe désormais sur le prochain cycle une croissance de ses revenus en termes comparables entre 4 et 7%. La marge opérationnelle, au niveau Ebita, devrait elle s'afficher à un minimum de 15%. Par ailleurs, Bernstein a repris la couverture d'ABB avec la recommandation "outperform" et un objectif de cours à 38 francs. L'analyste a salué le profond redressement opéré par le nouveau CEO. Son ampleur est plus importante que ce qui est généralement admis, a-t-il estimé.

Le podium du jour se compose de Richemont et Straumann (chacun +5,3%), AMS (+4,6%) et Logitech et Swatch (chacun +4,4%). Les valeurs du luxe ont probablement bénéficié du regain d'optimisme des investisseurs après les nouvelles rassurantes à propos d'Omicron.

Au niveau du marché élargi, Cembra (+2,2%) a relevé ses perspectives de bénéfice pour l'année en cours et dévoilé ses ambitions pour 2022-2026. L'émetteur de cartes de crédit, dont le contrat avec Migros prend fin en 2022, veut profiter de l'engouement pour le concept "buy now pay later".

Schaffner (+4,4%) a enregistré une perte pour son exercice décalé 2020/2021 clos fin septembre. Le groupe se montre cependant confiant pour la nouvelle année en cours, visant une marge Ebit entre 10% et 12%. Le conseil d'administration proposera une hausse du dividende à 9 francs, soit une amélioration de 7 francs.

Le spécialiste de l'usinage et de la découpe de tôles Feintool (+6,2%) a annoncé l'acquisition du groupe allemand Kienle + Spiess pour un prix qui n'a pas été divulgué. Tous les collaborateurs et apprentis de l'entreprise rachetée conserveront leurs postes de travail sur les sites en Allemagne et en Hongrie.

rp/ol

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
14/01
14/01
14/01
14/01
14/01