SMI

SMI
Temps Différé Swiss Exchange - 17:30:04 03/02/2023
11349.39 PTS +1.44%

Bourse Zurich: nettement dans le vert pour la dernière séance de la semaine

18/11/2022 | 18:16

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé sur une note nettement positive vendredi, effaçant les pertes subies la veille. Le SMI est repassé largement au-dessus de la barre symbolique des 11'000 points. Après un plus haut sur le coup des 15 heures, l'indice vedette de SIX a cependant un peu relâché la pression.

A New York, Wall Street gagnait du terrain en matinée après en avoir perdu la veille dans le sillage de propos de responsables de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui avaient tendu les taux obligataires.

"La lancinante présomption que la Réserve fédérale (Fed) risque de trop relever les taux d'intérêt et de forcer l'économie à atterrir brutalement se reflète dans la tension des taux obligataires", a commenté Patrick O'Hare de Briefing.com.

"Les actions cherchent à s'échanger à la hausse alors que les investisseurs digèrent des données mitigées tant sur le front macro-économique que sur celui des entreprises, espérant clôturer la semaine sur une note positive", ont noté les analystes de Schwab.

Du côté des indicateurs, les reventes de logements aux Etats-Unis ont nettement chuté en octobre, reculant pour le neuvième mois d'affilée, déprimées par la hausse des taux d'intérêts sur les crédits immobiliers.

Neuf mois consécutifs de baisse, c'est le plus long déclin des ventes de logements anciens enregistré par la Fédération nationale des agents immobiliers américains (NAR).

Le SMI a fini sur un gain de 1,17% à 11'045,49 points, avec un plus haut à 11'063,88 points et un plus bas à 10'949,42 points inscrit durant la première heure de transactions. Le SLI a progressé de 0,99% à 1698,14 points et le SPI de 1,01% à 14'115,56 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 24 ont progressé et quatre reculé, alors que Partners Group et Schindler ont fini inchangés.

Credit Suisse (-1,6%) a terminé lanterne rouge, derrière Kühne+Nagel (-0,4%), ainsi que Logitech et Lonza (chacun -0,2%).

Le vaste programme de restructuration annoncé fin octobre par la banque aux deux voiles et qui comprend notamment la suppression de 9000 postes d'ici 2025, dont 2000 en Suisse, ne devrait toucher que marginalement les activités de banque d'affaires du groupe sur son marché historique.

UBS a abaissé l'objectif de cours de Kühne+Nagel et confirmé "buy". L'analyste doute notamment d'une accélération à venir de l'expansion du trafic de container international. L'Asie doit certes afficher une croissance prononcée, mais la dynamique sur le Vieux continent demeure anémique, a-t-il expliqué. Le contexte général reste toutefois favorable au logisticien et le marché sous-estime encore le potentiel de rendement du dividende de la multinationale de Schindellegi.

Les deux autres bancaires UBS (+1,3%) et Julius Bär (+0,1%) ont fini en vert. La banque privée zurichoise fait le point lundi sur la marche de ses affaires sur les dix premiers mois de l'année. Les analyses tablent sur une masse sous gestion de 431 milliards de francs après 428 milliards fin juin.

Novartis (+3,1%) précède SGS (+2,1%) et Adecco (+1,9%) sur le podium du jour.

Les deux autres poids lourds Roche (+0,4%) et Nestlé (+0,9%) ont sous-performé l'indice.

SGS a détaillé, dans le cadre de ses journées des investisseurs, le programme de restructuration annoncé il y a quelques jours, précisant vouloir essentiellement supprimer des postes dans l'activité opérationnelle et l'administration en Europe.

Zurich Insurance (+0,9%) lancera lundi le nouveau programme de rachat d'actions annoncé mi-août. L'assureur prévoit de racheter jusqu'à 4,15 millions de titres, ou 2,76% du capital-actions. L'opération sera menée sur une seconde ligne de négoce à la Bourse suisse, jusqu'au 29 décembre prochain.

Holcim (+0,8%) a nommé Steffen Kindler directeur des finances à partir du 1er mai 2023 et membre de la direction. Il remplacera Géraldine Picaud qui a décidé de quitter le groupe pour se consacrer à de nouveaux défis professionnels.

Sur le marché élargi, Kardex (-7,6%) a revu à la baisse son objectif annuel pour la marge de son bénéfice opérationnel, malgré une augmentation des recettes et des entrées de commandes.

Stadler Rail (+0,9%) a obtenu commande pour neuf rames Flirt de la part de l'opérateur DB Regio, filiale des chemins de fer allemands Deutsche Bahn exploitant des lignes régionales. Les nouvelles compositions doivent notamment permettre de réduire d'une vingtaine de minutes le trajet entre l'aéroport de Berlin et la ville polonaise de Stettin.

Klingelnberg (+28,1%) a réalisé une solide performance au 1er semestre de l'exercice décalé 2022/23, sans toutefois parvenir à s'extirper des chiffres rouges.

rp/al

© AWP 2023
Copier lien
Toute l'actualité sur SMI
03/02
03/02
03/02
03/02
03/02