Bourse Zurich: le rebond technique se maintient à la mi-journée

29/10/2020 | 11:31

Zurich (awp) - La Bourse suisse se remettait quelque peu de ses déboires de la veille jeudi à l'approche de la mi-journée, après un effondrement des marchés mondiaux. La tendance était soutenue par des résultats intermédiaires d'entreprises convaincants, à l'exception notable de Credit Suisse.

"Les annonces de (semi-) confinement en Allemagne et surtout en France sont cependant dans l'esprit de tous les investisseurs, tout comme les élections américaines de mardi prochain et la publication des résultats des GAFAs ce soir", prévient John Plassard de Mirabaud Banque.

"Les investisseurs scruteront aussi bien entendu avec attention l'évolution du PIB aux Etats-Unis entre juillet et fin septembre", attendu cet après-midi, ajoute Pierre Veyret, d'Activtrades.

A 10h55, le Swiss Market Index (SMI) s'enrobait de 0,32% à 9649,61 points, le Swiss Leader Index (SLI) de 0,28% à 1486,16 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,47% à 12'059,43 points. Sur les trente principales valorisations, 21 progressaient, huit reculaient et Novartis gravitait autour de l'équilibre.

Lanterne rouge, Credit Suisse, chutait de 4,9%, après n'avoir pas réussi à combler les attentes au 3e trimestre. La banque aux deux voiles a officialisé le départ prochain de son président Urs Rohner.

Swisscom (+2,8%) figurait par contre toujours dans le haut du tableau, après avoir surpris agréablement les marchés avec sa copie trimestrielle. Seul Logitech (+3,2%) devançait le géant bleu, sans indication particulière. Geberit (+0,8%) reculait au classement.

Le spécialiste des installations sanitaires a résisté à la crise pandémique au cours des neuf premiers mois et a décoiffé les prévisions des analystes en dévoilant des ventes et un bénéfice net supérieurs à ce qui était attendu.

Roche (+0,8%) a décroché une homologation supplémentaire en Chine pour son anticancéreux à large spectre Tecentriq, en combinaison avec l'Avastin et dans l'indication contre une forme courante de cancer du foie. Son partenaire Regeneron a fait état dans la nuit de progrès dans le développement de son anti-Covid-19.

L'autre poids lourd pharmaceutique Novartis égarait 0,04%, après la reprise de l'américain Vedere Bio. Le paquebot alimentaire veveysan Nestlé avançait de 1,0%, sans indication particulière.

Clariant égarait 0,1%. La rentabilité du chimiste de spécialités a souffert au troisième trimestre, malgré des recettes supérieures aux projections.

Sur le marché élargi, l'exploitant de boutiques hors-taxe Dufry (-1,4%) a annoncé plusieurs changements dans ses instances dirigeantes.

Le conglomérat industriel Sulzer (-1,7%) ne profitait pas des résultats publiés sur les neuf premiers mois de l'année.

La société immobilière SPS (+2,2) a fait le point sur ses ambitions à moyen terme, tout comme l'assureur Bâloise (+0,2%).

Le laboratoire Molecular Partners, qui avait explosé de près de 30% la veille après avoir conclu un partenariat avec Novartis, cédait 2,8% dans la foulée de la présentation de sa performance trimestrielle.

Son homologue Polyphor (inchangé) a bouclé le recrutement de patients pour une étude clinique avancée contre le cancer du sein.

Le fabricant de composants et boîtiers électroniques Phoenix Mecano (+3,7%) a dégagé un bénéfice net plus de trois fois supérieur aux attentes moyennes au troisième trimestre.

jh/lk/al

© AWP 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
14:31
13:04
11:31
10:56
10:20