Mali-Le chef de l'alliance rebelle touareg assassiné à Bamako

13/04/2021 | 19:27

BAMAKO, 13 avril (Reuters) - Sidi Brahim Ould Sidati, chef de l'alliance rebelle touareg du Mali, est décédé après avoir été attaqué mardi devant son domicile par des hommes armés non-identifiés, ont annoncé le gouvernement malien et un responsable de son mouvement

Président de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), il a été abattu mardi matin à Bamako, la capitale du Mali, a déclaré Almou Ag Mohamed, porte-parole de la CMA.

Emmené à l'hôpital, il est décédé quelques heures plus tard des suites de ses blessures, a-t-il ajouté.

Le gouvernement malien a annoncé l'ouverture d'une enquête sur cette attaque, qui n'a pas été revendiquée.

Sidi Brahim Ould Sidati avait signé en 2015 au nom de la CMA un accord de paix entre le gouvernement malien et les rebelles touareg.

Le Mali est actuellement déstabilisé, comme d'autres pays de la région, par des attaques menées par des groupes liés aux branches régionales d'Al Qaïda ou du groupe Etat islamique. (Paul Lorgerie et Tiemoko Diallo, version française Federica Mileo, édité par Jean-Michel Bélot)

© Reuters 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
04:25
02:53
02:36
02:32
00:59