ELECTRONIC ARTS INC.

EA
Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 19/01 18:18:53
137.685USD +2.82%

Wall Street tiraillée entre hausse des puces et baisse des banques

04/11/2021 | 21:36

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a fini en ordre dispersé jeudi, la hausse du secteur des semi-conducteurs permettant à l'indice Standard & Poor's 500 et au Nasdaq d'inscrire des records de clôture pour la sixième séance d'affilée alors que le Dow Jones cédait du terrain avec les valeurs bancaires au lendemain des décisions de la Réserve fédérale.

Le Dow Jones, qui avait terminé mercredi pour la première fois au-dessus de 36.000 points, a perdu 33,35 points, soit 0,09%, à 36.124,23, le S&P 500 a pris 19,49 points, soit 0,42%, à 4.680,06 et le Nasdaq Composite a progressé de 128,72 points, soit 0,81%, à 15.940,31.

La performance la plus spectaculaire du jour est pour le spécialiste des semi-conducteurs Qualcomm, dont le cours a bondi de 12,73% après des prévisions supérieures aux attentes pour le trimestre en cours.

Son concurrent Nvidia a gagné pour sa part 12,04% et l'indice du secteur 3,5%.

Dans le secteur des jeux vidéo, Electronic Arts et Take-Two Interactive Software ont pris respectivement 2,14% et 4,75% après avoir revu à la hausse leurs objectifs de ventes pour cette année.

"Le volet 'croissance' du marché enregistre de nouveau des résultats positifs aujourd'hui en profitant de la baisse des rendements", a commenté Matthew Miskin, stratège de John Hancock Investment Management. "Le marché s'était préparé à une hausse générale des rendements avant l'annonce du 'tapering' par la Fed, le mouvement s'est inversé aujourd'hui."

La banque centrale américaine a annoncé mercredi, comme attendu, qu'elle allait réduire ses achats d'obligations sur les marchés mais elle n'a donné aucun signal suggérant qu'elle pourrait relever les taux d'intérêt plus tôt que prévu, ce qui a surpris une partie des investisseurs.

Cette réaction a favorisé la baisse des rendements des bons du Trésor jeudi: celui des titres à dix ans a chuté de plus de cinq points de base à 1,5227%.

Le secteur bancaire en a fait les frais: JPMorgan Chase a perdu 1,31%, Bank of America 2,15%, Goldman Sachs 2,35%. L'indice S&P des financières a reculé de 1,34%, la plus forte baisse sectorielle du jour.

Le groupe pharmaceutique Moderna a par ailleurs chuté de 17,89% après avoir revu à la baisse sa prévision de ventes de son vaccin contre le COVID-19.

Environ 420 sociétés du S&P 500 ont désormais publié leurs trimestriels et les profits de l'indice devraient afficher un bond de 41,2% sur un an selon les chiffres de Refinitiv IBES.

Sur le front macroéconomique, les inscriptions au chômage ont de nouveau baissé la semaine dernière pour tomber à leur plus bas niveau depuis près de 20 mois. Les investisseurs attendent vendredi le rapport mensuel du département du Travail.

(Reportage Marc Angrand, avec Lewis Krauskopf à New York)

© Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur ELECTRONIC ARTS INC.
13:01
12:42
18/01
18/01
18/01