EURO STOXX 50

Cours estimé en temps réel. Temps réel estimé  - 21/09 12:16:44
4094.13PTS +1.25%

Les marchés européens solides avant la Fed

16/12/2020 | 18:53

Paris (awp/afp) - Les marchés européens ont terminé en hausse mercredi, jour de la fin de la réunion monétaire de la réserve fédérale américaine, encouragés notamment par un indicateur d'activité meilleur qu'attendu.

La Bourse de Francfort a clôturé en nette hausse de 1,52%, proche de son record historique datant d'avant-crise en février. Londres a gagné 0,88% mais Paris a un peu moins progressé, de 0,31%, tout comme Milan de 0,23%.

"Les bonnes performances allemandes tiennent notamment à la composition de l'indice, davantage tourné vers les entreprises exportatrices et sensibles à la Chine", dont le rattrapage de l'activité économique est bien plus avancé que les Etats-Unis ou l'Europe, explique à l'AFP Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale à Oddo Securities.

Les marchés américains étaient plus mitigés: le Dow Jones perdait 0,17%, alors que l'indice élargi S&P500 progressait de 0,13% et le Nasdaq 0,35% vers 17H30 GMT.

Pour sa dernière réunion de 2020, la réserve fédérale américaine (Fed) va actualiser ses prévisions économiques pour les trois prochaines années. Elles devraient être meilleures que celles publiées en septembre, grâce à l'impact des vaccins contre le Covid-19.

Les marchés européens ont été agréablement surpris par les indicateurs d'activité en Europe, supérieurs aux attentes.

L'activité du secteur privé, mesurée par le cabinet Markit, est restée quasi stable en décembre dans la zone euro, après la chute enregistrée en novembre, selon la première estimation.

En outre, "le sentiment dominant reste l'optimisme quant à la perspective d'un compromis sur un plan de relance américain, et sur un accord commercial entre le Royaume-Uni et l'Union européenne", ajoute Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Versement de dividendes jugé trop restrictif pour les banques

La Banque centrale européenne a autorisé mardi les banques à verser de nouveau des dividendes, mais les a appelées à la plus grande prudence.

La BCE a également donné des conditions strictes, comme "ne pas distribuer de dividendes en espèces" ni "procéder à des rachats d'actions", et limiter le versement à 15% des bénéfices.

Les banques françaises se sont repliées: BNP Paribas a perdu 2,34% à 44,18 euros, Crédit agricole 1,83% à 10,48 euros et Société Générale 0,36% à 17,25 euros.

En Allemagne, la Deutsche Bank a progressé de 0,57% à 8,97 euros.

"La reprise des dividendes était déjà incluse dans leur cours, mais le fait qu'elle soit accordée de manière restrictive n'a pas donné davantage envie aux investisseurs de se positionner", explique M. Jacoby.

L'AUTOMOBILE ALLEMANDE AVANCE

Volkswagen a pris 3,51% à 155,60 euros. Le marché a apprécié l'armistice trouvé au sein du premier groupe automobile européen, après que son conseil de surveillance a scellé lundi un compromis pour sortir du conflit interne avec le patron Herbert Diess, auquel il a affiché son soutien.

L'équipementier Continental a gagné 2,68% à 116,45 euros après avoir présenté mercredi une mise à jour de sa stratégie, basée sur une accélération des investissements dans le numérique et les logiciels.

Les indices en bref

Paris - CAC 40: +0,31% à 5.547,68 points

Londres - FTSE 100: +0,88% à 6.570,91 points

Francfort - Dax: +1,52% à 13.565,98 points

Milan - FTSE MIB: +0,23% à 21.986,52 points

Madrid - IBEX 35: -0,16% à 8.139,50 points

Zurich - SMI: +1,12% à 10.456,78 points

Amsterdam - AEX: +0,73% à 621,86 points

Bruxelles - BEL 20: -1,02% à 3.663,95 points

Lisbonne - PSI 20: +0,42% à 4.100%,08 points

afp/al

© AWP 2021
Copier lien
Toute l'actualité sur EUROSTOXX
10:56
20/09
20/09
20/09
20/09