Bilan légèrement négatif pour la Bourse de Paris en juillet

Envoyer par e-mail
01/08/2019 | 08:55
Le mois d'août vient de démarrer et les places financières vont peu à peu se vider de leurs intervenants. Cela ne signifie pas qu'il ne se passera rien sur les marchés, loin de là. Mais les échanges vont s'en ressentir. Avant de sombrer dans la torpeur aoûtienne, nous dressons un rapide bilan des valeurs françaises en juillet et depuis le début de l'année.
Le parcours du CAC40 était légèrement négatif en juillet, puisque l'indice parisien a cédé 0,36% par rapport à ses cours de la fin du mois de juin. Dans l'intervalle, cinq dossiers ont progressé de plus de 6%, de Veolia qui s'est adjugé 6,7% (perspectives plus solides) à TechnipFMC qui a gagné 11,3% (résultats porteurs, contrat géant signé en Sibérie), en passant par STMicroelectronics, EssilorLuxottica et Accor. A la baisse, quatre titres accusent un passif de 7 à 10% : ArcelorMittal, Renault, Kering et Michelin, dans un contexte toujours difficile pour l'automobile et les matières premières, tandis que la valeur du luxe a pâti d'un ralentissement de la croissance de Gucci, son navire-amiral. 
 

Le CAC40 en juillet (Copie d'écran Bloomberg)
 
Depuis le 1er janvier, sur sept mois donc, l'indice phare de la place parisienne s'affiche en hausse de 16,66%, avec pas moins de dix dossiers dont les progressions ont dépassé 30%. On retrouve, avec 30 à 36% de hausse, les valeurs Schneider, Legrand, Hermès, Capgemini, Dassault Systèmes, STMicroelectronics et Atos. Le trio de tête est composé d'Airbus (52,5%), LVMH (45,35%) et TechnipFMC (42,5%). A la baisse, c'est la Société Générale et ArcelorMittal, avec des baisses proches de 20%, qui ferment la marche. Unibail et Publicis affichent un passif d'environ 10%, tandis que Renault, Orange et Sanofi sont les trois autres dossiers à s'inscrire en baisse par rapport à leur cours de la fin de l'année 2018. 
 

Le CAC40 en 2019 (Copie d'écran Bloomberg)
 
Le mois de juillet est le second mois négatif du millésime 2019, mais sa baisse de 0,36% est très éloignée de celle de 6,78% subie par l'indice au mois de mai. Avec cinq mois haussiers en 2019, le CAC 40 a déjà fait mieux qu'en 2018, qui n'avait connu que quatre mois de progression. Notez que le CAC40 Dividendes réinvestis n'a pas fait beaucoup mieux en juillet (-0,28%), car la plupart des coupons avaient déjà été détachés, hormis celui de Pernod Ricard. Depuis le 1er janvier, le CAC40 Dividendes réinvestis progresse toutefois de 20,07% vs. 16,66% au CAC40.
 
Si l'on élargit la lecture au SBF120, on constate que l'indice n'a cédé que 0,07% en juillet. Le mois a toutefois été très prolifique pour trois dossiers qui ont gagné plus de 20% : CGG, Vallourec et Coface. Les deux premiers ont bénéficié d'une légère embellie sur les perspectives du secteur pétrolier, tandis que les rumeurs d'acquisition ont profité au dernier cité. Il faut aussi signaler les belles performances de DBV Technologies, Sopra, Nexity, Trigano, Air France-KLM et Casino. Elles sont toutes à créditer de gain supérieur à 10%. A la baisse, les avertissements ont été payés au prix fort par certains titres. C'est le cas pour Tarkett et Eramet, qui ont cédé plus de 25%, et pour Imerys, en baisse de près de 19%. La période n'a pas non plus été très favorable à Ipsen, Mercialys, Maisons du Monde ou Lagardère
 

Le SBF120 en juillet (Copie d'écran Bloomberg)
 
Depuis le 1er janvier, le SBF120 s'est adjugé 16,18%, avec de très grosses performances, supérieures à 70%, pour CGG, Ingenico, Soitec et Vallourec, des dossiers qui n'avaient pas encore effectué leur rattrapage et qui restent très prisés des investisseurs. Le cours d'Altran a doublé, suite à l'OPA de Capgemini. Il faut aussi noter les très bons comportements de DBV Technologies, Sartorius Stedim Biotech, Alten et Worldline, en hausse de plus de 50%. Du côté des baisses, Bic, Eramet, Europcar, Neopost, Iliad et Société Générale ont perdu entre 20 et 30%.
 

Le SBF120 en 2019 (Copie d'écran Bloomberg)
 
Pour finir, le CAC All-Tradable, qui comprend plus de 300 valeurs, a perdu 0,07% en juillet, avec les performances détaillées ci-après :
 

Copie d'écran Bloomberg
 
Pour finir, un dernier graphique sur le comportement de l'indice parisien en juillet contre d'autres grands indices mondiaux, hors change : le DAX allemand, le S&P500 américain, l'OMX 40 scandinave et le Nikkei 225 japonais. Le CAC40 est en milieu de classement, devant les autres indices européens mais derrière le Nikkei et le S&P500 : 

Performances des indices en juillet 2019
Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2019
Envoyer par e-mail