Hausse des actions avant la Fed, Poutine fait monter le dollar

21/09/2022 | 20:36

PARIS (Reuters) - Les Bourses europennes ont termin en nette hausse et Wall Street progressait mi-sance mercredi, les investisseurs semblant avoir anticip une hausse de taux imminente de la Rserve fdrale amricaine et relativis les dclarations du prsident russe, Vladimir Poutine, qui suggrent pourtant une intensification du conflit en Ukraine.

Paris, le CAC 40, qui a cd jusqu' 1,07% en dbut de sance, gagne en clture 0,87% (51,86 points) 6.031,33 points. Londres, le FTSE 100 a avanc de 0,63% et Francfort, le Dax a pris 0,76%.

L'indice EuroStoxx 50 a fini sur une progression de 0,71%, le FTSEurofirst 300 de 0,82% et le Stoxx 600 de 0,9%.

Ce dernier, comme le CAC 40, repart ainsi la hausse aprs une srie de six sances conscutives de repli.

Au moment de la clture en Europe, Wall Street voluait elle aussi dans le vert, le Dow Jones s'adjugeant 0,43%, le Standard & Poor's 500 0,46% et le Nasdaq Composite 0,33%.

La Fed devrait annoncer 18h00 GMT une nouvelle forte hausse de l'objectif de taux des "fed funds", son principal instrument de politique montaire: la quasi-totalit des conomistes et analystes interrogs par Reuters tablent sur un relvement de trois quarts de points mme si l'hypothse d'une hausse de 100 points n'est pas totalement carte.

Mais ce nouveau resserrement acclr, qui vise freiner l'inflation, est trs largement intgr et les investisseurs attendent surtout les prvisions de croissance, d'inflation et de taux des responsables de la banque centrale.

Paralllement, les marchs actions ont accueilli sans panique le discours de Vladimir Poutine, au ton pourtant belliqueux entre mobilisation de centaines de milliers de rservistes russes et menace voile de recours l'arme nuclaire.

"Bien sr, ces propos, premire vue, sont plutt ngatifs car ils suggrent une escalade de la guerre mais d'un autre ct, je crois qu'ils peuvent aussi tre interprts comme un signe clair de faiblesse", a comment Thomas Simons, conomiste de Jefferies.

PTROLE

Le regain de tension gopolitique a dans un premier temps profit au march ptrolier en ravivant les craintes de diminution de l'offre mondiale mais la tendance s'est inverse aprs l'ouverture des marchs amricains, ce que des analystes expliquent par les perspectives de hausse des taux et la vigueur du dollar.

Le Brent, qui est mont 93,50 dollars le baril peu aprs le discours de Vladimir Poutine, abandonne 0,63% 90,05 et le brut lger amricain (West Texas Intermediate, WTI) cde 0,77% 83,29 dollars aprs un pic 86,68.

CHANGES

Le dollar bnficie la fois de son statut de valeur refuge aprs les propos du prsident russe et de la remonte assure des taux d'intrt amricains: l'indice mesurant ses fluctuations face un panier de devises de rfrence est en hausse de 0,66% et a atteint un nouveau plus haut de 20 ans.

L'euro recule en revanche de 0,9% 0,988, tout prs du plus bas depuis 2002 inscrit le 6 septembre, et la livre sterling est tombe au plus bas depuis 37 ans face au billet vert 1,1304 dollar.

TAUX

Sur le march des emprunts d'Etat, le discours de Vladimir Poutine, en incitant certains investisseurs se replier sur les valeurs refuges, a favoris une dtente des rendements longs tandis que l'imminence des annonces de la Fed fait monter les rendements courts.

Le dix ans allemand reculait ainsi de plus de cinq points de base en fin de sance 1,891% tandis que le deux ans prenait prs de trois points 1,76% aprs un pic de 11 ans 1,77%.

Sur le march amricain, le dix ans cde un peu plus d'un point 3,5632% alors que le deux ans a dpass 4% pour la premire fois depuis 2007.

VALEURS

En Europe, les meilleures performances sectorielles du jour sont pour le compartiment des services aux collectivits, qui a pris 1,83%, et celui de l'nergie (+1,55%).

Les seules baisses sont pour le compartiment des transports et des loisirs (-1,92%) et celui des banques (-0,38%).

Le discours de Vladimir Poutine a profit aux valeurs de la dfense comme Rheinmetall Francfort (+9,34%), BAE Systems Londres (+4,30%) ou Thales Paris (+3,98%).

La bonne affaire du jour est pour le groupe finlandais d'nergie Fortum, qui a bondi de 9,5% aprs l'annonce du rachat de ses parts dans Uniper par l'Etat allemand. Le titre Uniper, lui, a chut de 25,29%.

(Rdig par Marc Angrand, avec Terence Gabriel et Karen Brettell New York)

Reuters 2022
Copier lien
Dernires actualits sur "conomie"
19:14
19:10
18:59
18:58
18:56