Les entreprises à la manœuvre

27/07/2021 | 07:37

Qu’ils sont stoïques, ces marchés financiers, complètement imperméables à la trajectoire de l’inflation et à l’accélération du nombre de contaminations au coronavirus. Décidément, rien ne semble en mesure de faire dérailler les marchés actions en 2021, qui s'annonce comme un millésime d'exception. Le petit mouvement de panique qui s'est emparé des places financières en début de semaine dernière paraît déjà loin. Et ce ne sont pas les statistiques mitigées de la veille ou les nouvelles réglementations abusives de Pékin qui semblent de nature à assombrir l'horizon.

Un rapide coup d’œil sur la page Zonebourse dédiée au palmarès des indices permet de constater que la grande majorité des benchmarks affichent de copieux gains depuis le début de l’année. Bien naturellement, Wall Street avance plein pot en inscrivant pratiquement quotidiennement de nouveaux records. Ça a d’ailleurs été le cas hier avec un S&P500 perché à 4422 points, en hausse de 17.7% depuis le 1er janvier. L’Europe n’est pas à plaindre, loin de là. Le bilan à un peu plus de la moitié de l’année est même flatteur pour les places du vieux-continent, boostées par leurs valeurs cycliques – le CAC40 GR (dividendes réinvestis) progresse de 18.3% cette année, devant le DAX allemand et ses 14% de gains. La médaille d’or revient néanmoins à nos amis suédois, dont l’indice national affiche +27% au compteur. Seule l’Asie ne participe pas aux festivités, plombée par la Chine et son pouvoir central bien occupé à contenir l’aura de ses champions technologiques. 

De beaux parcours en somme, qui ne sont même pas paradoxaux comme ceux de 2020 puisque les marchés actions progressent cette fois-ci en même temps que l’économie. La reprise de la croissance mondiale constitue à ce titre l’un des principaux catalyseurs de l’ascension des indices, avec bien évidemment, les vannes à liquidités des banques centrales qui resteront grande ouvertes pour encore longtemps. A ces soutiens macroéconomiques vient désormais se greffer un corollaire, microéconomique cette fois-ci, à savoir la meilleure santé des entreprises, que met justement en relief la saison des publications. Avec environ un quart des sociétés du S&P500 qui ont jusqu’à présent dévoilé leurs comptes semestriels,  88% ont publié un bénéfice par action supérieur au consensus des analystes selon les données compilées par FactSet. 


Restons dans le registre des sociétés puisque c’est le grand jour pour les stars de la technologie aux Etats-Unis, ou plutôt le grand soir puisque Apple, Microsoft et Alphabet, ainsi que d’autres mastodontes comme AMD et  Visa, vont dévoiler leur résultat semestriel après la clôture de Wall Street. Je ne me mouille pas trop en prédisant que les performances devraient être solides. Hier soir, c'est Tesla, la société de tous les superlatifs, qui a présenté ses performances financières du deuxième trimestre. Les bénéfices sont au rendez-vous avec des chiffres au-dessus des attentes. Toutefois les pénuries de composants qui frappent le secteur pourraient compromettre la croissance du groupe pour le reste de l’année, le contraignant à repousser le lancement de ses camions et pick-up électriques. 


Assez parlé des valeurs américaines puisqu’en France aussi, nos champions tricolores ont communiqué sur leur performance de la mi- année. Les mastodontes du luxe ont lancé les hostilités hier soir avec les publications de LVMH et Christian Dior. Bonne nouvelle, le groupe de Bernard Arnault a éradiqué le coronavirus, du moins dans ses comptes puisque les ventes du S1 s’établissent au-delà de leur niveau d’avant crise, à 28.67 milliards d’euros. D’autres belles pointures ont également publié leurs comptes ce matin avec parfois des relèvements de prévisions à la clé, vous trouverez un bref condensé de ces publications ci-dessous, dans la partie consacrée à l’actualité des sociétés. 


Si l'on en croit les indicateurs avancés, les investisseurs se mettent en mode « pause » avec les publications des GAFA. L’Europe est attendue autour de l'équilibre tôt ce matin alors que nous croulons sous les résultats d'entreprises, qui tombent frénétiquement sur nos terminaux depuis 6h30. En Asie, le Hang Seng poursuit sa lourde chute avec une baisse additionnelle de 2.3% tandis que le Nikkei grappille 0.5% à l'heure où j'écris ces lignes.

Les temps forts économiques du jour


Les commandes de biens durables aux Etats-Unis (14h30) animeront la séance, avant la confiance des consommateurs (16h00).


L'euro remonte à portée de 1,18 USD. L'once d'or est pratiquement inchangée à 1800 USD. Le pétrole est stable à 74.6 USD pour le Brent de mer du Nord et à 72 USD pour le brut léger américain WTI. Le rendement de la dette américaine se stabilise après être remonté à 1.26% sur 10 ans. Le Bitcoin poursuit sa « remontada » à 39800 USD.


Les principaux changements de recommandations

ABB : Julius Bar est à l’achat et remonte son objectif de cours de 34 à 38 CHF.
Belimo : Research Partners augmente son objectif de 318 à 440 CHF.
Castellum : JP Morgan dégrade à neutre avec une cible à 270 SEK.
Deutsche Post : Goldman Sachs maintient son conseil à l’achat et augmente son objectif de 68 à 71 EUR.
EQT : Citi abaisse sa recommandation de neutre à vendre.
Faurecia : Jefferies abaisse son objectif de 48 à 41 EUR.
Georg Fischer : Stifel augmente sa cible de 1450 à 1600 CHF. 
Krones : HSBC dégrade son conseil en passant d’achat à conserver avec un objectif à 89 EUR.
LVMH : Cowen and Company relève son objectif de cours à 775 EUR contre 680 EUR précédemment, RBC relève son objectif de cours de 700 à 780 EUR.
Michelin : JP Morgan remonte son objectif de 145 à 160 EUR.
Morphosys : Commerzbank dégrade à conserver avec un objectif de cours à 59 EUR.
Sika : Julius Bar rehausse son objectif de 280 à 330 CHF.
Stora Enso : Citi relève son conseil à achat et augmente sa cible à 20 EUR.
Sulzer : Research Partners augmente sa cible de 150 à 165 CHF.
UBS : Morgan Stanley ajuste son objectif de 16 à 17 CHF.
Valora : Stifel réitère son conseil « conserver » mais augmente son objectif de 210 à 220 CHF.

L’actualité des sociétés 

En France


Résultat des sociétés 


LVMH : dépasse les attentes au premier semestre grâce à sa branche Mode et Maroquinerie. 
Christian Dior : les ventes bondissent de 56% en glissement annuel à 28.7 milliards d’euros.
Dassault Systèmes : relève ses objectifs annuels.
Michelin : relève ses prévisions de 2021 grâce à un rebond des volumes de production.
Edenred : redressement de son activité, relève sa prévision d’Ebitda pour 2021.
Worldline : rebond de l’activité au deuxième trimestre avec une croissance organique de 10.1%.
Lagardère : dans le rouge au premier semestre avec une perte nette de 171 millions d’euros.
Wavestone : croissance de 22% au premier trimestre, les objectifs annuels sont confirmés.
BigBen Interactive : chiffre d’affaires en hausse de 2.8% à 56.7 millions d’euros.
Eurobio Scientific : les ventes progressent de 54% au premier semestre, à 95.7 millions d’euros.


Annonces importantes 


JCDecaux remporte un appel d’offres à Anvers portant sur un contrat d’abribus publicitaires.
Sodexo entre en négociation avec le groupe Grandir en vue de combiner leurs activités dans la petite enfance.
GTT reçoit une commande pour concevoir des cuves pour six méthaniers.
Elis s’offre l’irlandais PestGuard, spécialisé dans la lutte contre les nuisibles. 
Claranova intègre pour la première fois une intelligence artificielle à son logiciel d’édition de photo.
Carmat annonce la première implantation de son cœur artificiel en Allemagne. 
Vicat avance d’une journée la date de publication de ses résultats semestriels. 
Erytech Pharma participera à la conférence virtuelle BTIG Biotechnology.
• Tirage d’une tranche d’obligations convertibles pour Europlasma.
Nacon, Lumibird, Umanis, Cabasse Group, Acteos, Eurasia Groupe, Energisme, Pixium Vision ont dévoilé leurs comptes. 


Dans le monde 

Annonces


Tesla gagne pour la première fois plus d’un milliard de dollar sur un trimestre.
BioNTech ambitionne de développer un vaccin contre le paludisme. 
Amazon s’intéresse aux cryptomonnaies mais dément vouloir accepter prochainement le bitcoin.
American Airlines prend les devants contre une possible pénurie de carburants.
ABB vend sa division Mechanical Power Transmission à l’américain RBC Bearings.
Logitech International dépasse les attentes au premier trimestre.
• La colère gronde chez Activision, où la direction est critiquée dans une affaire de sexisme.


Principales publications de résultats. United Parcel, Texas Instruments, McDonald’s, Starbucks, Kering etc.

© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur ""
24/09
23/09
22/09
21/09
20/09