Point sur les fortes variations du jour : fin d'une semaine hésitante sur les marchés

19/08/2022 | 17:27

Pourquoi ça monte ? Pourquoi ça baisse ? Quelques explications sur les variations inhabituelles qui affectent les actions sur la séance du jour sur les places européennes. Seulement quand elles sont fiables et documentées : nous évitons autant que possible de raconter n'importe quoi. Les variations sont prises au moment de la rédaction de l'article.

En hausse

  • Just Eat Takeaway (+26%) : L'entreprise de livraison de repas a annoncé la vente de sa participation de 33% dans la société brésilienne iFood à Prosus pour 1,5 Md€, plus un éventuel complément de prix de 300 M€. La société "aurait probablement préféré conserver sa participation, les avantages financiers de la vente étaient manifestement trop importants pour être ignorés", estime Jefferies.
  • U-Blox (+21%) : Le fabricant suisse de semi-conducteurs a relevé ses prévisions après un premier semestre solide. "Un dépassement sans équivoque et une nouvelle hausse des prévisions", résume Stifel.
  • FLSMidth (+9,8%) : Le groupe d'ingénierie profite de résultats plus élevés que prévu et de belles prises de commandes au premier semestre, grâce à un important cycle de hausse des investissements miniers.
  • Kingspan (+5,7%) : Le groupe irlandais qui produit des matériaux de construction pour l'isolation a annoncé des résultats en vive hausse, notamment un bénéfice semestriel de 309,5 M€, avec un chiffre d'affaires en hausse de 42% au 1er

En baisse

  • Cineworld (-58,5%) : Le titre de l'exploitant britannique de cinémas a brutalement plongé vendredi après-midi après de rumeurs de placement sous "Chapter 11", la loi américaine sur les faillites, propagées par le Wall Street Journal. 
  • Hypoport (-14,7%) : Bankhaus Metzler passe de conserver à vendre en visant 200 EUR, ce qui pèse lourdement sur l'intermédiaire financier.
  • Marshalls (-8,9%) : Le bénéfice du spécialiste des matériaux de dallage et de couverture a subi une vive contraction de ses résultats semestriels, malgré une hausse du chiffre d'affaires.
  • Polypeptide (-20,3%) : La hausse des coûts a pesé lourdement sur les comptes du biochimiste, dont l'Ebitda s'est contractée de 20% au 1er "Nous anticipons sur la seconde moitié de 2022 une croissance des recettes et un rétablissement au moins partiel de nos marges", a indiqué le management.
  • Siegfried (-8,4%) : Le titre consolide ses gains de 15% de la veille, qui saluaient une publication de grande qualité. Baader Helvea a réitéré son opinion positive ce matin, en relevant de 1032 à 1050 CHF son objectif.
  • Adyen (-7%) : Après avoir déjà cédé 4% hier, le titre du fournisseur de services de paiements néerlandais poursuit sa décrue, dans le sillage de résultats médiocres, qui s'accommodent mal d'une valorisation d'aristocrate.
© Zonebourse.com 2023
Copier lien
Dernières actualités sur ""
17:49
17:30
17:26
17:08
16:39