Poutine et Draghi ont discuté de la crise alimentaire mondiale

26/05/2022 | 23:13

LONDRES/ROME, 26 mai (Reuters) - Le président russe Vladimir Poutine et le président du Conseil italien Mario Draghi ont discuté jeudi de moyens d'apaiser la crise alimentaire mondiale, le Kremlin estimant que cela pourra être fait seulement si les Occidentaux lèvent leurs sanctions contre la Russie.

Dans un communiqué, la présidence russe a indiqué que Vladimir Poutine a "souligné que la Russie est disposée à effectuer une contribution importante afin de surmonter la crise alimentaire, avec l'exportation de céréales et d'engrais, à condition que les restrictions aux motivations politiques de l'Occident soient levées".

Moscou avait déjà fait savoir mercredi qu'il était prêt à mettre en place un corridor pour permettre aux navires transportant des denrées alimentaires de quitter l'Ukraine en échange de la levée de certaines sanctions occidentales.

L'Ukraine a qualifié la position russe de "chantage", tandis que la ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss a déclaré jeudi que Vladimir Poutine tentait de prendre le monde en "otage" avec l'arme alimentaire.

A Washington, la Maison blanche a indiqué qu'aucune discussion n'était en cours sur un éventuel assouplissement des sanctions contre la Russie afin de garantir des exportations céréalières.

Mario Draghi a fait savoir dans la soirée qu'il avait pris l'initiative d'appeler le chef du Kremlin.

"J'ai senti que c'était mon devoir, du fait de la gravité de la crise humanitaire qui pourrait toucher les plus pauvres dans le monde", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Le président du Conseil italien a déclaré que Vladimir Poutine avait imputé cette situation aux sanctions occidentales. (Reportage Mark Trevelyan, Angelo Amante, Giulia Segreti et Giselda Vagnoni; version française Jean Terzian)

© Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
02/07
02/07
02/07
02/07
02/07