Résumé des principales informations économiques du jeudi 30 juillet 2020

30/07/2020 | 17:31

Zurich (awp) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats/awp:

ALIMENTATION: Le géant alimentaire Nestlé a annoncé un bénéfice net en hausse au premier semestre, bien que ses ventes et le résultat opérationnel (Ebit) courant récurrent aient eux baissé durant la période sous revue. Le groupe estime que le Covid-19 n'impactera pas son activité de manière importante. Le groupe veveysan a affiché des recettes en baisse de 9,5% à 41,2 milliards de francs. Son Ebit courant récurrent est lui aussi en repli de 7,9% à 7,16 milliards, avec une marge afférente de 17,4%, contre 17,1% au premier semestre 2019.

BANQUES: Credit Suisse a publié une meilleure performance qu'escompté au deuxième trimestre. Le bénéfice net du groupe zurichois a bondi de 24% à 1,16 milliard de franc. Le bénéfice avant impôts a progressé de 19% pour atteindre 1,6 milliard de francs.

BANQUES: Credit Suisse a annoncé la réorganisation de ses activités de banque d'affaires. D'autres mesures doivent permettre de générer des gains d'efficience et de saisir les opportunités de croissance. Au 1er août, la banque sera dotée d'une nouvelle division dédiée à la banque d'affaires mondiale (Investment Bank). Cette plateforme globale permettra "d'avoir la taille critique" pour servir ses clients.

MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION: LafargeHolcim résiste mieux que ce qui était prévu au premier semestre 2020 et se dit confiant pour le second semestre. Le cimentier mondial a réalisé un chiffre d'affaires de 10,7 milliards de francs, en baisse de 18,1% par comparaison avec la même période de l'année dernière, tandis que son produit d'exploitation (Ebit) récurrent a chuté de 22,0% à 1,2 milliard de francs.

CHIMIE: Le chimiste bâlois Clariant a vu ses recettes reculer au premier semestre, mais a nettement amélioré sa rentabilité après avoir effectué l'année dernière des provisions pour une enquête cartellaire de l'Union européenne. Entre janvier et fin juin, le chiffre d'affaires est ressorti en baisse de 13%, ou -5% hors effets de changes, à 1,95 milliard de francs.

CONJONCTURE: Une éclaircie semble se dessiner pour l'économie suisse, mise à rude épreuve par la pandémie de coronavirus. Le baromètre conjoncturel de l'institut KOF a affiché en juillet un rebond historique, que les économistes nuancent toutefois. Cet indicateur conjoncturel très suivi, qui permet d'anticiper l'évolution économique future, a fortement progressé en juillet à 85,7 points, contre seulement 60,6 points le mois précédent.

MÉTAUX PRÉCIEUX: La demande d'or a nettement baissé au deuxième trimestre, plombée par la pandémie de Covid-19, mais a été soutenue par les investisseurs qui se sont rués sur la valeur refuge, faisant grimper les cours, selon le Conseil mondial de l'or (CMO). Ce rapport trimestriel est dévoilé après les records atteints en début de semaine par les prix de l'or, qui ont pulvérisé lundi le sommet de 2011 à 1921,18 dollars l'once et évoluaient mercredi aux alentours de 1950 dollars.

INTERNET: Les Gafa écrasent leurs concurrents et la démocratie, ont martelé les démocrates; les Gafa nous censurent, ont tempêté les républicains: les élus américains ont donné libre cours mercredi, pendant 5 heures, à des années de frustration vis-à-vis des sociétés tentaculaires qui dominent l'internet mondial. Sundar Pichai (Alphabet, maison-mère de Google), Tim Cook (Apple), Mark Zuckerberg (Facebook) et Jeff Bezos (Amazon), ont été auditionnés en visioconférence par la commission judiciaire de la Chambre des représentants à Washington, qui enquête depuis un an sur de possibles abus de position dominante.

ALIMENTATION: Le chiffre d'affaires de Danone a reculé de 8,3% au 2e trimestre, plombé par la chute des ventes d'eaux en bouteille dans les bars et restaurants, à l'arrêt en raison de la pandémie. Au premier trimestre, le groupe alimentaire avait enregistré un sursaut des ventes grâce aux stocks de yaourts et boîtes de lait infantile constitués par les consommateurs européens et américains au début du confinement.

AÉRONAUTIQUE: Airbus a subi une perte nette de 1,9 milliard d'euros (2,04 milliards de francs) au premier semestre, reflétant la baisse de moitié de ses livraisons d'avions sur la période marquée par l'impact de la crise du coronavirus. "L'impact de la pandémie de Covid-19 sur nos finances est maintenant très visible sur le deuxième trimestre, avec les livraisons d'avions commerciaux divisées par deux par rapport à l'année dernière", observe le président exécutif d'Airbus Guillaume Faury, cité dans un communiqué.

ELECTRONIQUE: Le sud-coréen Samsung Electronics affiche un bénéfice net en hausse de 7,3% au deuxième trimestre, profitant de la forte demande en mémoires dans les centres de données, du fait de la hausse des activités en ligne liées aux confinements. Le numéro un mondial des smartphones et des mémoires a dégagé entre avril et juin un bénéfice net de 5560 milliards de won (4,3 milliards de francs).

INFORMATIQUE: Le chinois Huawei est devenu au deuxième trimestre le premier vendeur mondial de smartphones, détrônant le sud-coréen Samsung, selon les données compilées par le bureau d'études Canalys. En dépit des sanctions américaines visant le groupe chinois, Huawei a vendu 55,8 millions de téléphones au second trimestre (-5% sur un an) contre 53,7 millions pour Samsung (-30% sur un an).

TÉLÉCOMS: L'opérateur télécoms Orange a annoncé un bénéfice net en recul d'un peu plus de 10% (-10,7%) sur le semestre, à 1,04 milliard d'euros (1,12 milliard de francs), qui s'explique principalement par une hausse des provisions liées aux risques et litiges, et confirmé ses objectifs pour l'année. Sur les six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires du groupe est resté en progression de 1%, à 20,77 milliards d'euros, principalement grâce à une croissance de ses ventes en France, malgré la période de confinement lié au Covid-19, ainsi que sur le marché entreprises, avec Orange Business Services (OBS), et en Afrique et Moyen-Orient.

ASSURANCES: L'assureur italien Generali a vu son bénéfice net divisé par deux au premier semestre en raison de l'impact de l'épidémie de coronavirus, mais a souligné sa solidité dans un contexte difficile. Le bénéfice net a chuté de 56,7% à 774 millions d'euros (831,7 millions de francs), un résultat un peu inférieur aux attentes des analystes. Ces derniers tablaient sur 824 millions d'euros, selon le consensus compilé par Generali.

AUTOMOBILE: Le géant allemand de l'automobile Volkswagen a enregistré une perte avant impôts de 1,4 milliard d'euros (1,5 milliard de francs) au premier semestre, sous l'effet d'une chute du chiffre d'affaires de 23% en raison de la pandémie de coronavirus. Le groupe, qui n'a pas encore tenu son assemblée générale cette année, a par ailleurs abaissé le dividende au titre de l'exercice 2019, à 4,86 euros contre 6,56 euros jusque-là, et a maintenu sa prévision d'un résultat d'exploitation positif en 2020.

AUTOMOBILE: Le constructeur automobile français Renault a subi au premier semestre la perte nette la plus lourde de son histoire à 7,3 milliards d'euros (7,8 milliards de francs), plombé par son partenaire japonais Nissan et la crise sanitaire. Le groupe, déjà en difficulté avant la pandémie de coronavirus, et qui avait annoncé fin mai 15.000 suppressions d'emplois dans le monde (dont 4.600 en France), a indiqué qu'il renonçait à toute prévision de résultat financier pour 2020 face aux incertitudes liées à la pandémie de Covid-19.

HYDROCARBURES: Total a enregistré au deuxième trimestre sa première perte nette depuis 2015, plombé par de lourdes dépréciations annoncées la veille ainsi que par la chute des cours du brut et des marges de raffinage. La perte nette atteint 8,4 milliards de dollars (7,7 milliards de francs), contre un bénéfice de 2,8 milliards un an plus tôt, a annoncé le géant pétrolier et gazier français. La dernière perte nette trimestrielle remontait à la fin 2015.

BIÈRE: Le brasseur belgo-brésilien AB InBev, numéro un mondial de la bière, a annoncé jeudi un bénéfice en fort recul au deuxième trimestre et prévient que l'épidémie de Covid-19 pourrait avoir "un effet négatif majeur" sur sa situation financière. Le bénéfice net s'affiche à 351 millions de dollars (320,8 millions de francs) d'avril à juin 2020, contre 2,484 milliards de dollars sur la même période l'année précédente.

HYDROCARBURES: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé une perte nette abyssale de 18,1 milliards de dollars (16,5 milliards de francs) au deuxième trimestre, du fait d'énormes dépréciations d'actifs reflétant un marché pétrolier déprimé par la pandémie. Le groupe anglo-néerlandais, qui avait dégagé un bénéfice net de 3 milliards de dollars un an plus tôt, explique dans un communiqué avoir passé dans ses comptes trimestriels une charge de 16,8 milliards de dollars, dont il avait déjà dévoilé l'ampleur fin juin.

LUXE: L'activité d'Hermès a été fortement affectée au premier semestre par la pandémie de Covid-19, mais le groupe de luxe reste "confiant" grâce à un "contexte d'amélioration progressive" amorcé depuis juin, notamment en Asie qui est son plus gros marché. "C'est une crise sans précédent.

BANQUES: La banque britannique Lloyds a annoncé être tombée dans le rouge au premier semestre après avoir passé d'énormes provisions pour affronter le risque d'impayés en raison du choc économique résultant de la pandémie. La perte nette s'est établie à 234 millions de livres sur les six premiers mois de l'année, contre un bénéfice de 1,94 milliard un an plus tôt.

CONJONCTURE: Le taux de chômage en Allemagne est resté stable en juillet, à 6,4%, après trois mois consécutifs de hausse en raison de la crise économique causée par la pandémie de coronavirus, selon des données corrigées des variations saisonnières publiées. Le nombre de chômeurs a diminué de 18.000 sur un mois (toujours en chiffres CVS), selon l'Agence nationale pour l'emploi, tandis que le nombre de personnes au chômage partiel a atteint un record en mai.

CONJONCTURE: L'Allemagne a subi au deuxième trimestre 2020 un recul historique de 10,1% de son produit intérieur brut (PIB), conséquence des mesures de restriction mises en place pour limiter la propagation du coronavirus, a annoncé l'Office fédéral des statistiques, Destatis. Il s'agit du "pire recul de l'indicateur depuis le début des mesures trimestrielles du PIB en Allemagne en 1970", bien plus que le précédent record de -4,7% du premier trimestre 2009, au plus fort de la crise financière, a indiqué Destatis dans un communiqué.

CONJONCTURE: Le taux de chômage a poursuivi sa hausse en juin en Italie, atteignant 8,8%, alors que les demandeurs d'emploi ont repris leurs démarches après des semaines de confinement qui ont plombé l'activité économique, a indiqué l'Istat. Le nombre de personnes en recherche d'emploi a progressé de 7,3% en juin (+149.000), après une hausse de 22,5% en mai, selon l'Institut national des statistiques.

CONJONCTURE: Le chômage a légèrement augmenté en juin dans la zone euro, selon une estimation de l'Office européen des statistiques Eurostat, qui souligne que son mode de calcul ne permet pas de rendre compte pleinement des conséquences des mesures de confinement. En juin, mois pendant lequel les mesures du confinement liées au Covid-19 ont commencé à être abrogées dans la plupart des États membres, le taux de chômage s'est établi à 7,8%, contre 7,7% en mai (chiffre révisé).

TRANSPORT: La crise sanitaire a plongé l'opérateur ferroviaire allemand Deutsche Bahn dans la pire crise financière de son histoire avec une perte nette de 3,7 milliards d'euros (près de 4,0 milliards de francs) au premier semestre en raison de la forte baisse de fréquentation de ses trains. "Le virus a brutalement freiné notre croissance et plongé Deutsche Bahn dans la pire crise financière depuis sa création", explique le groupe dans un communiqué jeudi.

TRANSPORT PUBLIC: La SNCF, "touchée de plein fouet par la crise sanitaire liée au Covid-19", a publié une lourde perte nette de 2,4 milliards d'euros (environ 2,6 milliards de francs) au premier semestre. Le groupe public avait dégagé un modeste bénéfice net de 20 millions d'euros au premier semestre 2019.

awp

© AWP 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
15:39
15:24
15:09
14:59
13:34