Ça va mieux, mais c'est pas encore tout fait ça

28/06/2022 | 09:02

La phase de reprise / stabilisation a l'air de continuer sur des marchés financiers un poil moins nerveux. Les investisseurs réussissent à se raccrocher à quelques signaux positifs tout en étant moins dévastés par les mauvaises nouvelles. L'édifice est encore bien bringuebalant. Dans l'actualité du jour, il est question de G7, de Chine, de dividendes bancaires américains et de bilan indiciel à l'approche de la fin du semestre.

Les marchés actions ont fait une pause lundi, après une semaine de net rebond. Les pertes du début du mois de juin ne sont pas effacées mais, comme je l'écrivais déjà hier, la glissade a été stoppée pour l'instant. On a pu constater des gains en Allemagne, en Suisse et au Royaume-Uni et des contractions en France et aux Etats-Unis, où les trois indices ont cédé un peu de terrain à la clôture. Le Nasdaq 100, qui avait vigoureusement rebondi la semaine dernière, a reperdu 0,8%. Pendant ce temps, l'indice de volatilité VIX a poursuivi sa décrue, signe que les investisseurs ont les nerfs un peu moins à fleur de peau. Les allocations sectorielles continuent à partir un peu dans tous les sens, avec un petit retour en odeur de sainteté hier des matières premières, énergie en tête avec la remontée des cours du baril.

Bilan des courses au 28 juin (arrondi et sans entrer dans le détail des indices dividendes réinvestis ou pas, ni des effets de change) :

  • Nasdaq 100 : -27%
  • S&P 500 : -19%
  • DAX : -18%
  • OMX Nordic : -17%
  • SMI : -16%
  • CAC40 : -16%
  • Topix : -6,4%
  • FTSE 100 : -3,3%

Voilà pour la toile de fond. L'actualité est un peu clairsemée pour les sociétés avant la grosse vague de résultats trimestriels qui débutera mi-juillet. Je note quand même ce matin un accueil mitigé pour les résultats et le nouveau programme de rachat d'actions de Nike et des banques américaines qui rivalisent d'augmentation de la rémunération de leurs actionnaires. Dans la rubrique spéculation, Robinhood intéresserait FTX Crypto.

Le volet actualités politico-économique est plus étoffé. Voyons-en trois ensemble.

Les conclusions des réunions du G7 sont toujours un peu décevantes et l'édition qui se tient actuellement en Allemagne ne devrait pas déroger à la règle. Certains dirigeants arrivent avec des idées fortes, pas toujours bonnes d'ailleurs, qui se retrouvent noyées dans le compromis final. L'édition en cours a beaucoup évoqué le "plafonnement des prix du pétrole russe", même si en toute honnêteté on voit mal comment un tel projet pourrait être mis en œuvre. Jusqu'à présent, la Russie est parvenue à déjouer les stratagèmes et les sanctions occidentales pour continuer à faire gonfler son trésor de guerre. En mai, l'Europe représentait encore 43% des exportations de pétrole russe. Et Moscou peut compter sur d'autres débouchés, notamment l'Inde, devenu son second meilleur client à la place de l'Allemagne il y a peu.

Il y a aussi beaucoup d'articles ce matin sur les efforts déployés par les autorités chinoises pour surveiller sa population. Le Financial Times en fait sa "une" et le New York Times y consacre une part de ses pages économie. Quelques jours plus tôt, Reuters avait révélé que Pékin avait réussi à annihiler un mouvement de protestation de clients bancaires en bloquant leurs allées et venues grâce à l'application sanitaire imposée pour le covid. La Chine communiste est en train de passer maître dans le capitalisme de surveillance. Mais rappelons-nous que cela n'arrive pas qu'aux autres : nous avons tous cédé une partie plus ou moins vaste de nous-mêmes aux géants du numérique.

Restons en Chine où la banque centrale a déclaré qu'elle s'engage à maintenir une politique monétaire favorable pour aider l'économie du pays, en favorisant la stimulation du crédit plutôt que l'action sur les taux d'intérêt. La PBOC est un peu comme le G7, elle déçoit souvent. Mais elle apprend vite elle aussi. Peut-être les officiels chinois préfèrent-ils éviter les dilemmes permanents dans lesquels sont enferrées les banques centrales occidentales avec leurs vannes grandes ouvertes et leurs taux au plancher ? Enfin ça, c'était avant bien sûr, parce que l'ambiance est à un retour à davantage d'orthodoxie monétaire.

En Asie ce matin, un optimisme prudent domine toujours, avec des gains légers sur la plupart des marchés. La seule exception étant Hong Kong, où les valeurs technologiques chinoises ont mis fin à leur remontée après la décision de Prosus d'alléger ses positions dans Tencent et JD.com, pour profiter de la remontée récente des titres. Les indicateurs avancés européens sont très légèrement teintés de rouge mais il peut encore se passer pas mal de choses d'ici l'ouverture. Même situation aux Etats-Unis où les "futures" de Wall Street flirtent avec l'équilibre pour les trois indices. Les investisseurs sont toujours avides de commentaires de banquiers centraux. Et comme ils en auront trois pour le prix d'un mercredi, ils attendent avec intérêt la table ronde réunissant Christine Lagarde, Jerome Powell et Andrew Bailey, respectivement de la BCE, de la Fed et de la BoE, demain lors du sommet de la BCE à Sintra. Pour patienter, ils auront quatre indicateurs pour prendre le pouls de l'économie américaine cet après-midi.

Le CAC40 gagnait finalement 1% à 6108 points peu après l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Quatre statistiques américaines aujourd'hui : les stocks de grossistes de mai (14h30), l'indice FHFA du prix des maisons en avril (15h00), puis l'indice manufacturier de la Fed de Richmond de juin et l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board de juin (16h00). Tout l'agenda macro ici.

L'euro évolue autour de 1,0575 USD. L'once d'or est stable à 1827 USD. Le pétrole gagne 1% avec un Brent de Mer du Nord à 116,70 USD le baril et un brut léger américain WTI à 110,83 USD. Le rendement de la dette américaine à 10 ans remonte légèrement à 3,17% sur 10 ans. Le bitcoin se négocie 20 700 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Aena : Oddo BHF passe de surperformance à neutres en visant 130 EUR.
  • Amundi : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 76,50 à 78 EUR.
  • Belimo : Berenberg passe d'acheter à conserver en visant 357 CHF.
  • Bossard : Berenberg restait l'achat avec un objectif de cours réduit de 466 à 284 CHF.
  • Bucher : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 650 à 537 CHF.
  • Danske Bank : J.P. Morgan passe de neutre à souspondérer en visant 95 DKK.
  • EDP : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 5,70 EUR.
  • EDP Renovaveis : Jefferies reprend le suivi à l'achat en visant 27,50 EUR.
  • Grifols : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 28,55 à 27,50 EUR.
  • Henkel : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 56 EUR.
  • Hugo Boss : Jefferies passe de neutre à achat en visant 58 EUR.
  • Inficon : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 1555 à 1171 CHF.
  • KPN : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 2,88 à 2,99 EUR.
  • Marks Electrical : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 120 GBp.
  • Nestlé : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 123 CHF.
  • Prosus : Investec passe d'acheter à conserver en visant 66 EUR. Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 50 à 67 EUR.
  • Severn Trent : J.P. Morgan passe de neutre à souspondérer en visant 2700 GBp.
  • SIG Group : UBS reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 27,50 à 26,50 CHF.
  • Sulzer : UBS reste neutre avec un objectif de cours réduit de 100 à 70 CHF.
  • VAT Group : Berenberg passe d'acheter à conserver en visant 286 CHF.
  • Yara : AlphaValue reste à alléger avec un objectif de cours relevé de 443 à 478 NOK.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Michelin va céder ses activités russes à son management local.
  • La France demande à TotalEnergies de redoubler d'efforts face à la hausse des coûts du carburant.
  • Airbus remporte un contrat de 160 M€ pour le satellite FORUM de l'ESA.
  • La Commission européenne approuve les traitements Nexviadyme et Xenpozyme de Sanofi.
  • Valeo fournira des systèmes d'aide à la conduite pour la plateforme EV de BMW.
  • Renault et Atos collaborent dans la collecte de datas industrielles à grande échelle.
  • Vinci remporte un contrat ferroviaire de 118 M€ en France.
  • Eiffage remporte en groupement la deuxième phase des travaux de rénovation du Théâtre National de la Danse du Palais de Chaillot à Paris.
  • Icade Promotion signe un accord avec Engie pour reconvertir 70 sites.
  • Aramis rachète l'autrichien Onlinecars.
  • Bureau Veritas tient une réunion Investisseurs.
  • Solutions 30 négocie le rachat d'EnergyGo.
  • 2CRSi reporte sa publication.
  • Novacyt lance un test de dépistage de la variole du singe.
  • Stemcis (Hybrigenics) obtient l’autorisation de la FDA pour la commercialisation de ses dispositifs médicaux aux Etats-Unis.
  • Wallix et Axians en France signent un partenariat pour renforcer l'offre cybersécurité dans l'industrie.
  • L'ICO de Les Agences de Papa récolte 4,75 M$.
  • ABC Arbitrage rachète 250 000 de ses actions pour alimenter son plan de rémunération.
  • Néovacs tire une nouvelle tranche d'1 M€ sur son dispositif de financement dilutif.
  • Nextedia a dévoilé son plan 2025.
  • Quantum Genomics remanie son comité Scientifique et Clinique.
  • Agripower et GEA (Grenobloise d'Electronique et d'Automatismes) ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Après les résultats du stress test de la SEC, les banques américaines publient la rémunération de leurs actionnaires. Bank of America relève son dividende à 0,22 USD par action. Morgan Stanley relève aussi son dividende à 0,775 USD et renforce son programme de rachat d'actions de 20 Mds$. JPMorgan Chase et Citigroup maintiennent leurs coupons à respectivement 1 USD et 0,51 USD par action pour le T3. Goldman Sachs relève son dividende à 2,50 USD par action et Wells Fargo à 0,30 USD.
  • FTX Crypto étudierait un rachat de Robinhood, selon Bloomberg.
  • Lockheed Martin a remporté un contrat de 2,3 Mds$ pour fournir au moins 120 H-60M Black Hawks à l'armée américaine.
  • JetBlue propose finalement 34,15 USD par action Spirit Airlines.
  • The Kraft Heinz signe un contrat d'achat d'électricité virtuelle de 12 ans avec Repsol.
  • SSE et Equinor achètent l'entreprise britannique Triton Power pour 418 M$
  • Volkswagen serait proche de vendre une participation dans sa division Electrify America à Siemens, selon le Wall Street Journal.
  • Siemens va racheter l'éditeur de logiciels américain Brightly pour 1,6 Md$.
  • Les résultats trimestriels de Nike sont accueillis négativement, avec un titre qui perd près de 3 % hors séance.
  • Deutsche Lufthansa veut remettre en service l'A380 pour répondre à la "forte demande" aérienne.
  • BHP Group et Crédit Suisse organisant des réunions investisseurs.
  • Principales publications du jour : Alimentation Couche-Tard, com, Wise, PetrofacTout l'agenda ici.

Lectures

© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur ""
25/11
24/11
23/11
22/11
21/11