La Bourse suspendue aux bulletins de santé de Donald Trump

05/10/2020 | 09:02

La Maison Blanche a fusionné bien malgré elle l'actualité électorale avec l'actualité sanitaire en fin de semaine dernière, avec la contamination de plusieurs membres de l'administration américaine, dont le Président lui-même. Les marchés financiers vont désormais évoluer au gré des bulletins de santé de Donald Trump, à moins d'un mois d'une élection présidentielle qui s'annonçait déjà comme l'une des plus bizarres de l'histoire du pays.

Cocasse, tragique, écrite à l'avance, logique, méritée, dangereuse… On lit et on entend tout sur la contamination de Donald Trump par la Covid-19 à un mois de l'élection présidentielle. Cette affaire est d'ailleurs assez symptomatique du fonctionnement de l'exécutif américain depuis 2016 : annonces sur Twitter, cafouillages dans la communication sur l'état de santé réel du Président américain, hospitalisation, interventions vidéo du Président pour rassurer sur son état de santé, puis brève sortie automobile de l'hôpital dimanche pour saluer les supporters rassemblés là, et promesses de retour à la Maison Blanche dès lundi. Le tout entrecoupé de controverses sur les traitements dont a bénéficié l'intéressé ou sur la façon dont a été géré le "cluster Maison Blanche".

Vendredi, Wall Street a mal réagi à la contamination de Donald Trump, parce que les investisseurs y ont vu un facteur de déstabilisation supplémentaire en vue d'une élection qui n'en manque déjà pas. Le débat télévisé calamiteux entre Trump et Biden semble avoir finalement profité au challenger, qui a gagné un peu de terrain dans les sondages face au sortant. Cette "séance de hurlements entre deux personnes âgées", comme l'a décrit un journal américain, sera prolongée cette semaine (mercredi 7 octobre) par le "débat des vice-présidents", entre Kamala Harris et Mike Pence. En espérant qu'ils sauront redonner un peu de hauteur à la politique américaine.

Outre ce débat, les investisseurs surveilleront aussi cette semaine plusieurs allocutions de banquiers centraux, dont Christine Lagarde et Jerome Powell dès mardi, ainsi que la publication mercredi des minutes de la dernière réunion de la Fed. Ils espèrent aussi que les Démocrates et les Républicains s'entendront sur un nouveau plan de soutien, après des commentaires plutôt constructifs dans les deux camps.

Comme chaque lundi, voici quelques informations qu'il ne fallait pas manquer ce weekend :

  • Paris va passer en zone d'alerte maximale mardi, avec fermeture des bars mais pas des restaurants.
  • New York va reconfiner certaines zones qui constituent des foyers épidémiques.
  • L'arrière pays niçois et le nord de l'Italie ravagés par des intempéries historiques et mortelles.
  • La Nouvelle-Calédonie reste pour l'instant dans le giron français, après un vote négatif au référendum d'indépendance.
  • La situation reste tendue dans le Haut-Karabakh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

Sur les marchés actions, l'Europe a bien mieux tenu que les Etats-Unis vendredi aux bulletins de santé de Donald Trump. Le CAC40 gagnait 1% à 4874 points peu après l'ouverture, grâce aux rumeurs de sortie de l'hôpital de Donald Trump dès lundi. 

Les temps forts économiques du jour

Les indices PMI finaux des services et composites de septembre seront publiés tout au long de la journée, en matinée en Europe puis à 15h45 aux Etats-Unis, où est également attendu l'ISM de services à 16h00. Les ventes de détail de l'UE auront été annoncées à 11h00.

L'euro se négocie 1,17305 USD. L'once d'or repasse légèrement sous la barre des 1900 USD. Le pétrole rebondit après avoir souffert en fin de semaine dernière, à 38 USD le WTI et 40,11 USD le Brent. Le rendement de la dette américaine ressort à 0,71% sur 10 ans. Le Bitcoin est en légère hausse à 10 673 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • CMC Markets : Jefferies démarre le suivi à conserver en visant 340 GBp.
  • Experian : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 3330 GBp.
  • IG Group : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 960 GBp.
  • Intesa Sanpaolo : Goldman Sachs reprend le suivi à neutre en visant 2,15 EUR.
  • Norsk Hydro : ABG passe d'acheter à conserver en visant 26 NOK.
  • Plus500 : Jefferies démarre le suivi à conserver en visant 1569 GBp.
  • Saint-Gobain : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 29,70 à 33,50 EUR.
  • Software : Goldman Sachs reste acheteur avec un objectif relevé de 45 à 47 EUR.
  • TeamViewer : Goldman Sachs reste acheteur avec un objectif réduit de 50 à 47 EUR.
  • ThyssenKrupp : Morgan Stanley passe de souspondérer à pondération en ligne en visant 4,90 EUR.

L’actualité des sociétés

En France

Veolia a annoncé dimanche s'engager de façon inconditionnelle à ne pas lancer d'OPA hostile sur Suez après le rachat de 29,9% du capital à Engie, tandis que Suez donne toujours sa préférence à une solution avec Ardian. Comme les dernières rumeurs de laissaient penser, Catherine McGregor va prendre les commandes d'Engie, en provenance de TechnipFMC, dont elle dirigeait la branche Energies, un poste auquel elle sera remplacée par Arnaud Pieton. Le COO d'Airbus, Michael Schöllhorn, estime que les perspectives du secteur aérien se sont encore détériorées avec le rebond de l'épidémie de coronavirus. La Cour d'appel de Paris confirme l'obligation de publication des comptes de la holding d'Arnaud Lagardère, Lagardère Capital & Management. Vivendi se dit en mesure de racheter les parts d'Amber dans Lagardère et ainsi d'avoir à déposer une OPA, même si ce scénario n'est pour l'instant pas son intention première. Sartorius Stedim Biotech va racheter le spécialiste slovène de la purification BIA Separations pour 360 M€. Solocal lève 336 M€ dans le cadre de son plan de restructuration financière, propulsant son créancier Golden Tree à 26% du capital. Abionyx Pharma lance une augmentation de capital de 1,85 M€ à 0,69 EUR par action, pour relancer la production de CER-001. La Société Anonyme des Bains de Mer, qui gère notamment les casinos monégasques, confrontée à une situation financière délicate, qui la pousse à durcir sa restructuration, en lançant un plan de départs volontaires, un plan social et une renégociation de certains acquis sociaux. Delta Drone tire 1 M€ d'ORNAN. Orege vend une seconde unité SLG à GCUA. Hoffmann Green Cement a publié ses comptes. 

Dans le monde

Les deux stars italiennes du paiement, Nexi et SIA vont se rapprocher via une opération en actions. Cineworld va fermer toutes ses salles aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Irlande, selon les informations obtenues par le Sunday Times, à cause du report de sorties des films majeurs. Tesla pourrait se lancer en Inde dès 2021, selon Elon Musk. Les actionnaires de la Banca Monte Dei Paschi di Siena acceptent le principe de la création d'une "bad bank", nécessaire pour accélérer sa cession. Reuters a appris qu'Airbnb devrait entrer en bourse en décembre, en espérant lever 3 Mds$. NEC Corp rachète le suisse Avaloq pour l'équivalent de 1,9 Md€. Croissance du chiffre d'affaires de 39,7% pour Shop Apotheke au 3e trimestre. Dufry et Alibaba signent une coentreprise en Chine. Yara et Orsted signent un accord pour produire de "l'ammoniaque vert" aux Pays-Bas.

 Lectures

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
13:51
13:36
13:31
13:24
13:18